Ça s’est passé à Lyon un 16 mai : cinq étudiants suisses brûlés vifs


Par Antoine Sillières
Publié le 16/05/2017  à 10:13
Réagissez

Animer une conversation en terrasse après le travail ne tient parfois qu’à une ou deux anecdotes bien tournées. Pour aider ses lecteurs à briller en société, Lyon Capitale se remémore les événements historiques qui ont marqué les 16 mai lyonnais au fil des siècles.
La place des Terreaux en 1793
DR
La place des Terreaux en 1793

1553 - Arrêtés le 1er mai, cinq étudiants venus de Lausanne sont brûlés aux Terreaux.

1736 - Le coche d'eau de Vienne s'écrase contre les moulins de la Quarantaine faisant 34 morts.

1770 - Grande fête publique dans toute la ville, pour le mariage du Dauphin avec l'archiduchesse Marie-Antoinette d'Autriche.

XIXe siècle : organisation des cultes

1802 - Proclamation solennelle au son de la musique militaire, de la loi du 18 germinal (8 avril) sur l'organisation des cultes. Des cérémonies ont lieu sur les places des Terreaux, du Change, Saint Jean, Bonaparte (Bellecour), du Méridien (des Cordeliers).

1812 - Traité d'achat, par le Département, du bâtiment de l'archevêché. Il semble n'avoir jamais été ratifié par un acte authentique.

1832 - Mort de Joseph Jean Pascal Gay, architecte de la Ville. (Né à Lyon, le 14 avril 1775)

1841 - Mort d'André Combalot, brasseur de bière et propriétaire. (Né à Vizille, Isère, le 29 mai 1770). Inhumé à La Guillotière (anc.), allée 14.

1857 - Visite à Lyon du roi de Bavière.

1886 - Premier carrousel militaire de Lyon.

XXe siècle : jumelage avec Francfort

1917 - Inauguration d'une cantine pour les soldats de passage à la gare Perrache.

1942 - Inauguration d'une exposition coloniale, aux Amitiés Africaines, 31 place Bellecour.

1948 - Pose de la première pierre de l'église orthodoxe grecque de la Guillotière (rue Dumoulin).

1962 - Cérémonie de consécration du jumelage avec la ville de Francfort dans le cadre de la "semaine d'amitié" entre les deux villes

1968 - Début d'un mouvement de grève dans quelques usines.

1974 - Inauguration d'une quatrième trémie de l'échangeur de Perrache (du pont Gallieni au pont Kitchener).

Les commentaires de nos lecteurs les plus avertis quant à l'histoire de Lyon sont évidemment les bienvenus. Et pour poursuivre cette redécouverte de la ville à travers les siècles, rendez-vous sur le site des archives municipales.

 

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (2 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.