Lyon 1er : une pétition contre la vente de l'école des Beaux-Arts


Par Justin Boche
Publié le 23/05/2016  à 14:23
3 réactions

Des habitants du 1er arrondissement ont lancé une pétition contre la vente de l'ancienne école des Beaux-arts qui a été annoncée par le maire de Lyon le 12 mai dernier. 

Projet de réhabilitation de l’ancienne école des beaux-arts, à la Croix-Rousse (dessin d’architecte) © DR
Projet de réhabilitation de l’ancienne école des beaux-arts (Lyon 1er).

Il y a 10 jours, Gérard Collomb a annoncé sur sa page Facebook le projet de reconversion des bâtiments de l’ancienne École des Beaux-Arts et la vente des bâtiments au Crédit Agricole pour 3,5 millions d'euros. Une vente qui ne plaît pas à tout le monde dans le 1er arrondissement puisqu'une pétition a été lancée et recueille déjà plus de 3000 soutiens en moins de cinq jours. Ceux qui ont lancé cette pétition s'estiment "choqués par un projet qui vise à dénaturer la vie de notre quartier et qui est élaboré sans concertation citoyenne. Ce projet s’inscrit dans la longue liste de bâtiments publics bradés pour réaliser des opérations juteuses dans notre arrondissement."

Selon eux, "à l’image de la vente du quartier Grolée à des fonds de pension et à la rénovation de l’Hôtel-Dieu, ces projets ne visent qu’à l’éviction des classes populaires du centre de notre grande Métropole." A la place, ils préfèrent "défendre  l’identité de ce quartier et ce pourquoi nous y habitons : Mixité sociale, vie associative et culturelle, savoir-faire et créativité, économie locale, services publics… Des alternatives cohérentes à ce projet, portées par des acteurs du quartier, ont été balayées d’un revers de main et d’emblée considérées comme non viables par la mairie centrale qui se refuse à les étudier.

Pour rappel le projet actuel est de construire 40 logements, dont 25% de logements sociaux et une partie réservée aux étudiants. Le chantier pourrait débuter d’ici 2017. 

  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4.6/5 (5 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
3 commentaires

C'est bien gentil de critiquer sans rien proposer de valable. On se demande dans quel camp sont les conservateurs. Cela fait 10 ans que les Beaux Arts sont abandonnés, des dizaines d'années qu'il ne se passe rien sur le jardin des plantes, à la Halle de la Martinière, et sur toute une série de sites incroyables du quartier. C'est sûr que pendant ce temps certains en profitent, dont l'extrême gauche et son "havre de paix" déglingué, mais beaucoup d'habitants, pas forcément de droite d'ailleurs (sic), en ont marre de ne rien trouver de neuf que des kebabs, des foires à 2€, et des lieux de deals. C'est possible de développer le quartier en gardant ses atouts, mixité, associations, service public, créativité ! Mais pas toujours au service des mêmes !

Signaler un abus | le 23/05/2016  à 23:01 | Posté par  PororoPororo  

Cher Pororo...

Sais-tu que le projet de Coopérative culturelle était dans le plan de mandat de l'actuelle mairie d'arrondissement, et qu'elle elle a été élu à + 60% sur ce programme dans le 1er ? Mieux encore, La mairie centrale avait donné son accord de principe à Madame la maire du 1er en début de mandature pour travailler sur le projet de coopérative culturelle. Par ailleurs, je ne crois pas que les bâtiments de France donnent leur autorisation pour casser la moitié de l'école. Ce bâtiment est emblématique d'une époque, il est construit sur un modèle symétrique et il me semble inconcevable d'en casser la moitié. Avant que cela se fasse, il y aura eu tellement de recours juridiques que nous aurons changé 3 fois de maires à Lyon.
Bien à vous
Un fidèle habitant du Bronx

Signaler un abus | le 24/05/2016  à 07:14 | Posté par  HeureuxdansleBronx  

Pendant 15 ans, ayant habité les pentes et je confirme les propos de POROPORO (incivilités, dégradations, tags, trafics...). Dans cette période le secteur a été colonisé par une population qualifiée de "bobo". Les loyers ont augmentés en même temps qu'ils en achetaient les appartements et les locaux commerciaux. NPG, la maire du 1° a essayé, en vain, d'attirer de nouveaux commerces et de continuer une politique néo-socialiste à résonnance libertaire. Or le dernier symbole de ce choix est la récente mise à sac de l'école Truffaut place Morel. L'ex-école, hormis le bâtiment central, ne présente pas d'intérêt particulier. Le manque d'ensoleillement, l'étroitesse de la rue Neyret bénéficierait de ce beau dégagement au sud avec vue sur l'amphithéâtre des 3 Gaules, Fourvière et la Presqu'ile.

Signaler un abus | le 24/05/2016  à 10:12 | Posté par  Kasneh  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.