Ascenseurs : pourquoi nous devrons payer avant 2010


Par Fabien Fournier
Publié le 14/10/2009  à 14:10
1 réaction

Ascenseurs : pourquoi nous devrons payer avant 2010

100 000 équipements doivent être urgemment rénovés pour respecter les règles de sécurité. Un coût important pour les copropriétaires.

Pour certains, c'est l'espace idoine pour faire des rencontres agréables. Pour les claustrophobes, le lieu de tous les dangers, inspirant de nombreux films d'angoisse. Il est vrai que cinq ou six personnes, particuliers ou professionnels, y meurent chaque année. Et 2000 accidents sont recensés. Ce qui est tout de même peu au regard des 100 millions de trajets verticaux effectués tous les jours. C'est en effet le moyen de transport le plus utilisé de France, selon la fédération des ascenseurs. Celle-ci tenait ce mardi 13 octobre une conférence de presse à Lyon pour rappeler les contraintes réglementaires qui s'imposent aux copropriétés.

22 000 euros par ascenseur

Parmi les 500 000 appareils qui fonctionnent en France, la moitié a plus de 25 ans. Bonne nouvelle pour les citadins, moins bonne pour les propriétaires : les plus vétustes doivent être mis aux normes en trois étapes - 2010, 2013 et 2018 - selon la loi "sécurité des ascenseurs existants". Une disposition adoptée à la suite de la chute mortelle d'un enfant à Strasbourg en 2002.

Les équipements postérieurs à 2000 ne sont pas concernés et ceux installés entre 1982 et 2000 ne le sont que partiellement. Pour les autres, le coût n'est pas dérisoire : il faut compter 19 000 à 22 000 euros par appareil pour ceux nécessitant une "modernisation importante".

Ce chiffrage ne correspond pas à celui de l'association UFC-Que choisir qui a mené une enquête en 2007. Il apparaît que le coût moyen est de 22 000 euros par équipement, soit 8148 euros pour les ascenseurs posés après 1982 et 28 491 euros pour les plus anciens. Et l'association de dénoncer un "dérapage" des prix, faute de concurrence entre les acteurs. UFC conseille de demander plusieurs devis avant de choisir son professionnel et met à disposition sur son site un kit de négociation.

15 mois pour moderniser 100 000 installations

Le temps presse. La fédération des ascenseurs tire la sonnette d'alarme : 100 000 ascenseurs doivent encore être modernisés avant 2010, sous peine d'enfreindre la loi. "Pour eux, la décision doit forcément intervenir lors de la prochaine assemblée générale des copropriétés", souligne Jean-Luc Detavernier, délégué général de la fédération.

Parmi les normes à respecter figurent le verrouillage des portes palières de façon à ce que personne ne puisse choir dans le vide (avant 2010), la pose de cellules photoélectriques pour éviter que les portes ne se referment sur les personnes (2010), l'arrêt de la cabine sans différence de niveau supérieure à 2 cm avec le sol (2013) ou encore la pose de grillages de sécurité sur l'ensemble de la gaine (2010). C'est précisément parce que l'un d'eux n'était pas protégé sur toute sa hauteur qu'un jeune Parisien de 14 ans a eu les cervicales brisées en juin 2008 après avoir penché la tête au-dessus de la grille.

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
1 commentaire

Toujours pareil ,quelques accidents d' ascenseurs mortel soit ou très grave ce produit regrettable certes,mais comme par hasard dans les banlieue hlm ou les biens ne sont pas respectés (jeux dans les ascenseurs, dégradations ,boutons brulés au briquet et hop ont pond une loi générale ,mise en conformité de tout les ascenseurs ,merci la racaille
Que je sache il y a eu aucun accident pour les ascenseurs dans les immeubles du privé
Alors ral le bol de payer des conformités pour tout
mare et plus que mare

Signaler un abus | le 08/02/2010  à 17:38 | Posté par  lemutant  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.