Rhône-Alpes : au 1er rang sur le bio


Par Mathilde Régis
Publié le 26/02/2016  à 16:35
Réagissez

L'Agence bio vient de publier ses chiffres sur le biologique en France pour l'année 2015. Avec 2 941 exploitations labellisées biologiques, le territoire Rhône-Alpes est le premier de France, en grande partie grâce au département de la Drôme.

bio ()

Sur les 2941 exploitations de la région, plus de 1000 sont situées dans la Drôme, département agricole par excellence. En Ardèche, 619 exploitations travaillent en bio. La région obtient également la première place en terme de transformation des produits biologiques avec 1210 transformateurs sur son territoire. Pour la distribution, Rhône-Alpes se place en deuxième position avec 364 distributeurs. Pour l'Auvergne, les chiffres du bio sont moindres, elle se positionne au huitième rang du classement avec 996 exploitations biologiques, soit 3,5% de sa surface agricole.

Le bio représente moins de 7% des surfaces agricoles de Rhône-Alpes

Ces chiffres, remis dans leur contexte, relativise un peu ce mouvement de transition agricole. En effet en Rhône Alpes, seulement 6,8 % des surfaces agricoles sont cultivées selon le cahier des charges du biologique. En clair, 93,7% des exploitations agricoles de la Région sont travaillées en agriculture conventionnelle. De nombreuses exploitations sont également en conversion et ne sont pas comptabilisées en exploitations biologiques. Le processus de conversion pour débarrasser les sols des produits chimiques et changer sa manière de travailler prend du temps. En 2015, 95 737 hectares de terrain passent progressivement du conventionnelle au biologique.

 

 

  • Actuellement 3.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 3.7/5 (3 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.