Une année record pour les finances de l’OL


Par Paul Terra
Publié le 27/07/2017  à 18:00
Réagissez

L’Olympique lyonnais a publié ce mercredi ses comptes pour l’exercice 2016-2017, la première année entièrement passée à Décines-Charpieu, au Parc OL. Ces comptes, du moins pour leur partie rentrées d’argent, témoignent des premiers effets du stade sur les finances du club. Boosté par des recettes de billetterie en nette hausse et un bon parcours européen, le club de Jean-Michel Aulas a battu ses records de recettes.

Grand Stade de Décines
© Tim Douet
Grand Stade de Décines

La saison 2016-2017 restera historique pour l'Olympique Lyonnais. Le club a battu son record de recettes, d'après les chiffres publiés mercredi, avec près de 250 millions d'euros de chiffre d'affaires sur l'ensemble de la saison footballistique. Le chiffre est en progression de 15 % par rapport à 2015-2016, une saison où l'OL avait évolué au stade de Gerland jusqu'à son déménagement à Décines-Charpieu en milieu d'exercice. Les montants annoncés, dont se félicite l'OL, seront peut-être à pondérer dans quelques semaines avec la présentation des comptes consolidés. Le club de Jean-Michel Aulas n'a en effet communiqué pour l'heure que sur ses ressources, pas encore sur ses dépenses. Au milieu de l'exercice comptable, en janvier, l'OL enregistrait un déficit de 2,3 millions d'euros. Si les recettes ont augmenté, les charges épousaient jusqu'à présent la même courbe. L'OL reconnaît d'ailleurs avoir surdimensionné les frais d'accueil du public.

L'explosion des recettes provient de postes principaux : la billetterie et les droits télévisés. Malgré une affluence en berne en Ligue 1, l'OL a su capitaliser sur son bon parcours en Ligue Europa : 11 millions d'euros supplémentaires. Les droits télévisés liés au parcours qui a mené l'OL jusqu'en demi-finale de la C3 progressent de 10 millions d'euros. Les événements hors matchs de football constituent aussi une recette nouvelle et non négligeable pour l'OL : 9 millions d'euros (+61 %).

Les comptes de l'exercice 2016-2017 confirment aussi la réalité du modèle économique lyonnais. Si Jean-Michel Aulas avait promis d'être moins dépendant des ventes de joueurs avec le nouveau stade, la promesse ne se concrétise pas encore. Cette saison, l'OL a ainsi vendu pour plus de 50 millions d'euros. Corentin Tolisso, parti au Bayern Munich, a ainsi rapporté plus de 40 millions d'euros à son club formateur. Et l'exercice 2017-2018 part déjà sur de bonnes bases avec la vente d'Alexandre Lacazette à Arsenal pour 50 millions d'euros.

 

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (4 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.