Confluence : Larose, le promoteur de Collomb perquisitionné


Par Slim Mazni
Publié le 06/06/2014  à 06:10
3 réactions

Exclusif. Dans le cadre d’une enquête préliminaire confiée à la brigade financière de la PJ, le siège du groupe Cardinal a été perquisitionné par les enquêteurs.

Lyon-Capitale-Avril-2014-N-732_large ()

Les investigations policières sur les circuits financiers de Jean-Christophe Larose viennent de franchir une étape. Les locaux du patron du groupe Cardinal, dont le siège se trouve dans le célèbre Cube orange de la Confluence, ont fait l’objet d’une perquisition par la brigade financière de la police judiciaire de Lyon.

La perquisition a eu lieu en tout début de semaine dernière, sans que l’on ait plus de précisions sur la date de la descente de la PJ dans le Cube orange.

Une enquête préliminaire ouverte par le parquet financier de Lyon se penche sur des circuits financiers suspects mis en place par le groupe Cardinal en marge de plusieurs contrats immobiliers dans la région lyonnaise (lire notre enquête ici). Des transferts de fonds vers une société offshore, la Sepim, basée en Suisse, intriguent plus particulièrement les limiers de la brigade financière. Cette coquille suisse aurait reçu des commissions de plusieurs centaines de milliers d’euros, notamment en marge d’un contrat sur un immeuble basé dans le quartier de la Confluence.

Une enquête publiée en mai dans le magazine Lyon Capitale (accès ici) a révélé que les prestations liées à ces commissions pouvaient apparaître comme fictives : la Sepim n’est, semble-t-il, jamais intervenue dans ce contrat, bien que des virements de fonds rémunérant une soi-disant participation de cette société suisse existent.

Par ailleurs, plusieurs structures offshore basées au Luxembourg, en Suisse, au Panama et dans le paradis fiscal d’Anguilla sont liées à M. Larose et son groupe immobilier.

Larose Collomb © tim douet_0431 ()
Collomb et Larose

Proche de Gérard Collomb, Jean-Christophe Larose est l'un des premiers promoteurs immobiliers qui a parié sur le quartier de la Confluence à une époque où personne n'y croyait. Il a conduit plusieurs projets immobiliers majeurs dans le quartier de la Confluence, symbole des deux premiers mandats du maire de Lyon. Le siège du groupe Le Progrès, le siège d’Euronews, le Cube orange, le siège de la maison de la radio du groupe Espace et d’autres projets ont été élaborés par le groupe Cardinal.

Pour l'heure, les enquêteurs s'attèlent à exploiter les documents saisis dans les bureaux du groupe Cardinal. Le groupe Cardinal et ses avocats n'ont pas répondu à nos sollicitations.

Pour aller plus loin:

Confluence: enquête ouverte sur le promoteur de Collomb

La justice enquête sur la Confluence accès à l'enquête du mensuel Lyon Capitale d'avril 2014 (payant)

Les commissions suisses douteuses du promoteur de la Confluence

  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4.7/5 (19 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
3 commentaires

Il faut p-ê écouter l'excellente émission d'ARTE-radio : http://www.arteradio.com/son/616001/a_ce_stade__lyon_ne_repond_plus/

Signaler un abus | le 06/06/2014  à 14:11 | Posté par  FOurs  

Ca y est !
on y est presque, sauf si les "frères" se mettent à la manoeuvre pour sauver le soldat maçon

Signaler un abus | le 06/06/2014  à 15:57 | Posté par  grandlyonnaise  

bientôt on va enquêter du coté du Liechtenstein, il y a là haut sans doute aussi de bien jolies commissions pour faire aboutir un projet privé finalement payé par les lyonnais

Il faut bien "récompenser" les copains coquins qui mettent la main à la poche des contribuables

Signaler un abus | le 06/06/2014  à 16:01 | Posté par  grandlyonnaise  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.