Collomb défaitiste sur la Cité de la gastronomie


Par Steven Belfils
Publié le 18/09/2012  à 07:19
3 réactions

Interrogé lors du conseil municipal sur la candidature de Lyon pour accueillir la future Cité de la gastronomie, le maire de Lyon s'est montré pour le moins défaitiste, assurant ne pas avoir trouvé "un seul investisseur qui veuille mettre de l'argent dans cette Cité". Récit.

"Il y a des opportunités que l’on ne peut pas louper." C’est ainsi que l’intervenante du groupe centriste, Bernadette Bertrix-Veza, a interpellé le maire sur la candidature de Lyon comme ville hôte de la Cité de la gastronomie, le 17 septembre, lors du conseil municipal. "Accueillir la Cité de la gastronomie n’est pas un fardeau ou une faveur, c’est juste l’ordre des choses, Lyon est la capitale de la gastronomie depuis que Curnonsky l’a proclamé. Les habitants l’ont bien compris, et déjà fleurissent des initiatives citoyennes pour défendre ce projet", a poursuivi l'élue. Et de conclure : "Monsieur le maire, ne rajoutez pas la Cité de la gastronomie à la longue liste des occasions manquées."

Pas d’investisseurs

Mais Gérard Collomb, qui n’a pas fait jusqu’ici grande publicité de ce projet porté pourtant depuis de nombreuses années par Jean-Michel Daclin, ne s’est pas ému. Le maire est même apparu un peu fataliste, comme si Lyon n’avait pas ses chances. Et l’édile lyonnais d’avancer des justifications économiques : "Aujourd’hui, je n’ai pas trouvé un seul investisseur qui veuille mettre de l’argent dans cette Cité de la gastronomie, car ils pensent qu’il n’y aura pas de retombées suffisantes. Même ceux qui habituellement injectent dans ce secteur spécifique préfèrent se tourner vers le Sirha. Il est vrai que les retombées sur ce salon international qui accueille un nombre considérable d’étoiles sont importantes." Et de conclure, un brin résigné, en forme de pique à son interlocutrice : "Si vous êtes plus habile que moi et que vous trouvez des investisseurs, venez me le faire savoir."

Lyon a-t-elle ses chances pour la Cité de la gastronomie? Consultez notre dossier

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (3 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
3 commentaires

c'est bien ce que votre série d'articles sur le sujet laissait présager en arrière-fond. Ne faîtes-vous pas un article de la même mouture sur Lyon ? Tours et Versailles semblaient bien prêtes…
Ce que vous ne soulevez pas, c'est qu'une fois la Cité de la Gastronomie choisie ailleurs, le SIRHA n'ira-t-il pas là-bas aussi ?

Signaler un abus | le 18/09/2012  à 12:55 | Posté par  FOurs  

Cela fait 18 mois que Marc Augoyard, élu du 5°arr. et du Grand Lyon, mais aussi les élus centristes de la Ville travaillent sur ce projet et demandent à M. Collomb de se mettre au travail pour ce concours!
http://www.dessinons-lyon.fr/?p=2478

Signaler un abus | le 20/09/2012  à 16:52 | Posté par  Pierre R  

Il y a un souci dans cet affaire: si les pros du secteurs ne sont pas intéressés, difficile de les y forcer. Lyon est d'ailleurs riche en formations culinaires de qualité. Par ailleurs la présence même du SIRHA est un handicap et risque s'être utilisée comme un contre-argument, sur le thème "Lyon a déjà un événement consacré à la gastronomie, il en faut pour les autres".

Enfin le flou sur le financement de l'Etat (la ville et le Grand Lyon se retrouveront-elles seules à payer la note ??) et les critères choisis (on murmure que les choix sont déjà opérés) rendent peu disposés à jeter des moyens dans cette bataille sans un minimum d'assurances qui manquent pour l'instant.

A suivre donc.

Bonne journée.

Signaler un abus | le 21/09/2012  à 17:23 | Posté par  romain blachier  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.