Braquage d'un fourgon à Rillieux-la-Pape


Par Simon Henry et Christelle Monteagudo
Publié le 30/04/2013  à 17:56
Réagissez

Deux convoyeurs de fonds ont été victimes d'un braquage alors qu'ils s'apprêtaient à approvisionner le distributeur de la Caisse d'Epargne situé avenue de l'Europe à Rillieux-la-Pape.

LCO-Rilleux-0012 ()
© Laurent Cousin

En ce début d'après-midi, l'ambiance est calme aux abords de la Caisse d'Epargne, comme si le braquage n'avait pas eu lieu. “Nous n'avons rien vu, rien entendu”, répètent les commerçants. L'attaque est survenue tôt ce mardi matin, peu avant 8 heures, heureusement sans faire de blessé.

Les braqueurs ont utilisé du gaz lacrymogène

Deux hommes, non encagoulés, comme le précise le directeur de cabinet du maire de Rillieux, Marc Cachard, ont lancé du gaz lacrymogène pour immobiliser les deux convoyeurs. En moins de 5 minutes, les malfaiteurs ont dérobé deux valises et se sont enfuis à bord d'une voiture conduite par un troisième homme. Vingt minutes plus tard, la police aurait aperçu le véhicule à Beynost, sans pour autant pouvoir identifier la plaque d'immatriculation.

125 000 euros volés

La somme de 125 000 euros a été dérobée. “Si les malfaiteurs parvenaient à ouvrir les valises, de l'encre se répandrait sur les billets et ceux-ci seraient inutilisables”, précise Marc Cachard. “Tout semblait minutieusement préparé”, ajoute-t-il. Visiblement, les braqueurs savaient que le distributeur de cette banque était le premier point d'approvisionnement de la tournée des convoyeurs. 

Installée depuis 2 ans à la place d'une brasserie, cette agence n'avait jamais été l'objet d'un braquage, selon la mairie.

  • Actuellement 3.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 3.7/5 (3 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.