L'avocat lyonnais David Metaxas relaxé par ses pairs. Les enquêtes pénales se poursuivent


Par Slim Mazni
Publié le 14/03/2013  à 14:24
4 réactions

David Metaxas © tim douet_0020 ()
© tim douet

AFFAIRE NEYRET - Me Metaxas n'a écopé que d'un simple blâme pour des contentieux d'ordre disciplinaire.

Ses ennuis judiciaires l'ont changé, assurément. Ils auraient pu le terrasser, le déchoir de sa condition d'avocat. En début d'année, il quémandait un poste de chroniqueur judiciaire par texto à plusieurs journalistes à qui il disait son "besoin de changer d'air". Ce ne sera pas utile, il restera avocat, fidèle à ses ambitions de devenir "le meilleur". David Metaxas n'a pas fanfaronné à l'annonce de sa relaxe par le conseil de discipline de l'ordre des avocats. Nulle déclaration, ni commentaire vengeur. Plus calme, plus tempéré, moins impétueux sans doute. Le bâtonnier avait requis cinq mois de suspension avec sursis lors de l'audience disciplinaire qui s'est tenue le 5 février dernier. 

Blâme

David Metaxas a écopé d'un simple blâme de la part de ses pairs, qui ont estimé qu'il avait passé les bornes de la délicatesse et de l'entente cordiale avec plusieurs de ses confrères. Me Metaxas était en effet sous le coup d'une procédure disciplinaire relative à plusieurs manquements qui lui étaient reprochés par d'autres avocats du barreau de Lyon. Trois dossiers sont à retenir tant ils ont alimenté les ragots du palais de justice. Ragots qui sont désormais derrière lui. Il y a d'abord une lettre malveillante adressée à un confrère. Vient ensuite une interview accordée au Point pour faire la promotion de son livre*, dans laquelle il fait la leçon aux conseils de Michel Neyret, sur le mode : moi, si j'avais été l'avocat de Neyret, j'aurais fait ceci ou cela.

Enfin, il y avait l'affaire Zahia dans laquelle est impliqué Karim Benzema. Une plainte auprès de l'Ordre avait été déposée par l'avocat de Karim Benzema, pour protester contre Me Metaxas qui s'était fait passer pour le conseil du footballeur. Pour ces manquements à la délicatesse et à la courtoisie imposées à tout avocat par le règlement de la profession, le conseil de discipline lui a donc lancé un blâme, comme un simple rappel à l'ordre de se conformer à des attitudes plus confraternelles et plus conformes aux règles ordinales.

“Preuves écrites”

S'agissant du dossier Benzema, il faut se faire plus précis. Il ne lui est pas reproché de s'être fait passer pour l'avocat de l'attaquant du Real Madrid, mais simplement le fait qu'il aurait dû se rapprocher de l'autre avocat du joueur avant de faire une déclaration à la presse. Car les motivations de la décision du conseil de l'ordre font état d'"éléments" ou de "preuves écrites" qui semblent balayer l'hypothèse que David Metaxas n'était pas l'avocat de Karim Benzema. Le conseil de discipline juge au contraire que le concours de Me Metaxas dans ce dossier semblait "souhaité".

Le ciel se dégage donc au-dessus de la tête de David Metaxas. Une enquête pénale sur une complicité présumée d'exercice illégal de la profession d'avocat, déjà évoquée par Lyon Capitale, a été classée sans suite par le parquet de Lyon. Une épine en moins. Reste deux affaires pénales lourdes. Me Metaxas est toujours mis en examen dans l'affaire Neyret, pour recel de violation de secret professionnel, mais également à Dijon où, dans une affaire de trafic de stupéfiants dans laquelle il était avocat, il est mis en examen pour violation du secret de l'instruction.

Deux affaires qui n'ont pas avancé d'un iota. Excepté les auditions de première comparution, Me Metaxas n'a toujours pas été entendu. Pour Me Jakubowicz, son avocat, c'est en raison de cette double mise en examen que David Metaxas s'est retrouvé poursuivi par le conseil de l'ordre. Sans elles, il n'aurait pas été jugé par ses pairs, estime Alain Jakubowicz. Au moins, de vieux contentieux sont désormais soldés.

* David Metaxas, Michel Neyret, mon meilleur ennemi, et autres bad stories, éd. Favre.

  • Actuellement 4 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 3.9/5 (9 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
4 commentaires

La personne qui écrit l'article sait il que les textos sont de l'ordre privé ?

Signaler un abus | le 14/03/2013  à 16:09 | Posté par  Sophie_Lyon  

@ Sophie_Lyon... et alors?? (Slim Mazni)

Signaler un abus | le 14/03/2013  à 16:22 | Posté par  Slim Mazni  

Ah ben ! si vous ne voyez pas le problème à dévoiler un texto privé....
Est il honteux de rechercher du boulot avec son réseau ? ce que font les journalistes, au passage.
Votre article rapporte des ragots, normal aussi ?

Signaler un abus | le 14/03/2013  à 20:01 | Posté par  Sophie_Lyon  

@sophie_Lyon... De quels ragots parlez-vous? S'agissant des textos, ils ont été envoyés à de nombreux journalistes et s'agissant d'un personnage public et d'une affaire qui l'est tout autant, il est normal, lorsqu'on est journaliste, de rapporter des éléments qui éclairent sur l'état d'esprit du personnage.

Signaler un abus | le 14/03/2013  à 20:46 | Posté par  Slim Mazni  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.