Canicule : nouvelle vague de chaleur et de pollution à Lyon


Par Morgane Nicolas
Publié le 28/08/2017  à 16:23
Réagissez

Ce dimanche la canicule a fait son grand retour à Lyon, et la pollution avec elle. Cette semaine, le mercure devrait atteindre des sommets mercredi et jeudi en allant jusqu’à 37 degrés. Des températures élevées qui entraînent un nouvelle hausse de la pollution.

météo chaleur canicule soleil à Lyon ()
©Tim Douet

Soleil et pollution ne font pas bon ménage. Une nouvelle vague de chaleur est souvent responsable d’un accroissement de la pollution de l’air et c’est exactement ce qui est en train de se passer à Lyon cette semaine. Toujours en alerte canicule, la ville est également placée en état de vigilance en raison de la pollution.

Dans un arrêté préfectoral paru dans la matinée il est précisé que "des conditions météorologiques toujours caniculaires et anticycloniques devraient aggraver la situation. Les taux d'ozone pourraient franchir le seuil d'information et recommandations sur le bassin grenoblois et sur le bassin lyonnais Nord-Isère". Afin de limiter l’impact de cette situation et d’éviter qu’elle ne s’aggrave davantage, des recommandations "sanitaires et comportementales" ont été mises en œuvre. En ces temps de fortes chaleurs, il est donc chaudement conseillé de "limiter les sorties durant l’après-midi", de "réduire les activités physiques et sportives intenses" ou encore d’abaisser sa vitesse de conduite.

La circulation différenciée : une solution pour lutter contre la pollution

L’occasion de rappeler que les vignettes anti-pollution seront bientôt obligatoires. L’objectif est simple : il s’agit de réduire la pollution de l’air en distinguant les véhicules en fonction de leurs émissions de polluants. Pour le cabinet du préfet, "le fait de pouvoir contrôler la circulation est aujourd’hui le levier d’action le plus simple et le plus rapide" pour lutter contre la pollution. Si aucune date n’a encore été fixée pour le moment, d’ici à l’automne, les français devront impérativement s’être muni de cette vignette, à défaut de quoi ils pourront écoper d’une amende d’un montant de 68 euros. Une amende qui sera également encourue pour les véhicules qui ne seront pas autorisés à circuler car "seuls les véhicules non polluants pourront rouler" nous précise la préfecture. Que les automobilistes lyonnais se rassurent, la circulation différenciée ne sera applicable "qu’en cas de crise", soit lors de pics de pollution. Un système différent de celui en vigueur à Paris "où le port de la vignette est obligatoire depuis le 1er juillet indépendamment du niveau de pollution".

 

  • Actuellement 1 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 1/5 (1 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.