Aides à la Halle de la Martinière : deux élues de gauche ne comprennent pas


Publié le 29/03/2013  à 10:11
Réagissez

Halles-Martinière©FlorentAceto_03 ()
© Florent Aceto

"Ils sont emmerdés." D’après une élue de gauche, le cabinet du maire est gêné aux entournures après la décision de la communauté urbaine d’accorder des subventions au repreneur de la halle de la Martinière (Lyon 1er), les Producteurs du Goût. Car, comme l’a expliqué l’écologiste Emeline Beaume, "à aucun moment" au cours de l’appel à projets, il ne fut question de mobiliser des fonds publics.

Or, ce jeudi, le Grand Lyon a octroyé 27.715 euros pour la rénovation de l'édifice et 34.740 euros à Saveurs du Coin, l’une des composantes de l’équipe choisie. Ce revirement expose la collectivité à une procédure judiciaire du candidat écarté, le collectif Halle Mart, à qui l’on avait imposé un business plan sans aide publique. "S'il s'agit de prendre en charge, entre autres, certains travaux de réhabilitation pour l’adaptation du bâtiment à ses nouvelles fonctions alimentaires ou encore parce que des diagnostics type amiante entraîneraient des coûts conséquents, pourquoi la Ville de Lyon – propriétaire – ne peut-elle pas se charger de ceci en direct ?" a poursuivi Emeline Beaume.

La communiste Nawel Bab-Hamed pointe "un soutien à géométrie variable" accordé au repreneur, Les Producteurs du Goût, et refusé au collectif Halle Mart qui demandait un "prêt bancaire, pas une subvention". Le président de l’agglomération n’a pas pipé mot sur le sujet.

F.F

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.