Fleury Di Nallo : "Il n'y a qu'à Lyon que je me sens bien"


Par Ken Fernandez
Publié le 07/08/2014  à 16:31
Réagissez

Dans son numéro d’été, Lyon Capitale a trouvé 100 bonnes raisons d’aimer Lyon. Sur Twitter, ils sont déjà nombreux à donner leurs raisons avec le hashtag #JaimeLyon. Tout l’été, on pose la même question à des Lyonnais connus... ou moins connus.

Fleury Di Nallo ()

"Le petit prince de Gerland". Fleury Di Nallo est l'une des personnalités sportives historiques de la ville de Lyon. Né dans la cité des Gaules, l'attaquant a défendu les couleurs de l'OL de 1960 à 1974, permettant au club de remporter trois Coupes de France, ses premiers trophées nationaux. Il est aussi et surtout le meilleur buteur de l'histoire de l'OL avec 222 buts en 489 matchs. L'ancien international français, toujours proche de l'OL, nous raconte pourquoi il aime Lyon.

"Déjà il me semble que lorsqu'on est né à Lyon, on est obligé d'aimer Lyon" confie t-il. "J'aime beaucoup la température à Lyon, il ne fait ni trop chaud, ni trop froid. J'ai vécu 15 ans dans le Midi et j'aimais peu la chaleur, et ne parlons pas du Nord, ou il pleut souvent." Et de rajouter : "Lyon est une ville qui pour beaucoup paraît froide. Mais croyez moi, tous les joueurs qui viennent ici à l'OL ne veulent plus en partir. Ils adorent cette ville."

Fleury Di Nallo confesse le lien particulier qui l'unit à la ville des Lumières : "Bien sur, pour moi c'est une ville toute particulière. Il n'y a qu'à Lyon que je me sens bien."

Donnez-nous vos raisons d’aimer Lyon sur Twitter avec le hashtag #JaimeLyon ou par e-mail à l’adresse aimerlyon@lyoncapitale.fr

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (4 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également
OLj'aime LyonFleury Di NalloGerland

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.