Marseille-Paris : un TGV prend feu près de Lyon


Par Justin Boche
Publié le 22/08/2015  à 08:50
Réagissez

Un TGV Marseille-Paris a pris feu hier près de Saint-Quentin Fallavier en Isère, entrainant l'évacuation des 800 passagers et des retards sur la ligne. 

train en feu
©twitter capture d'écran de @Charles_Henri_R
train en feu

Hier en fin d'après-midi un TGV Marseille-Paris a dû s'arrêter près de Saint-Quentin Fallavier en Isère à cause d'un feu de motrice. Les 1500 passagers que le train transportait ont été évacués alors qu'environ 75 pompiers sont arrivés sur place pour éteindre l'épaisse fumée noire qui s’échappait du TGV.

Aucun blessé n'est à déplorer selon la SNCF Rhône-Alpes. Cette dernière a annoncé "un retour du trafic à la normale" dès aujourd'hui indiquant toutefois que "des réparations lourdes ont eu lieu pendant la nuit sur place".

Des bouteilles d'eau et des plateaux-repas ont été distribués par la SNCF aux 800 passagers, selon un communiqué de la compagnie ferroviaire. Ils ont été ensuite acheminés en bus, dans la soirée, vers la gare de Saint-Quentin-Fallavier pour prendre un autre train pour Paris.

Sur son site la SNCF a indiqué que les voyageurs du TGV incendié bénéficieront, "à titre exceptionnel, d’un remboursement à 200% du prix de leur billet. Pour les retards les plus importants, les voyageurs seront remboursés à 100%."  Huit trains sont concernés par ces mesures exceptionnelles. "Pour l’ensemble des autres trains, la garantie ponctualité s’applique normalement" ont-il conclu. Aucun retard n’est pour le moment signalé sur cette ligne sur le site de la compagnie. 

  • Actuellement 2 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 2/5 (4 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également
Marseille-Paristgvfeuretards

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.