Pour être informé en temps réel, cliquez ici FIL INFO
samedi 25 octobre 2014

Anneau des sciences : le débat public sera prolongé, sans étude de nouveau tracé


Par Lucie Blanchard
Imprimer l'article Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
Publié le 10/01/2013  à 19:03
Réagissez

Capture d’écran 2013-01-10 à 19.08.19 ()

Le sénateur-maire d'Oullins le regrette amèrement. Le débat public sur le TOP sera prolongé de deux mois, mais le tracé alternatif que François-Noël Buffet défend ne sera pas étudié. L'opposant à Gérard Collomb se félicite en revanche qu'un cabinet indépendant étudie, à partir du 6 février, d'autres hypothèses en matière de projections de mobilité tout comme l'écologiste Jean-Charles Kohlhaas. Explications.

Comment se comportera-t-on dans vingt ans, quels moyens de transports utilisera-t-on ? La voiture individuelle, les transports en commun, qui peut le dire aujourd'hui ? C'est au regard de ce genre de questionnements, et suite à une sept réunions thématiques sur l'Anneau des sciences (1300 participants) que la commission nationale du débat public a décidé de demander une expertise indépendante sur le tronçon ouest lyonnais (TOP), à mi-parcours, mercredi 9 janvier.

Une décision qui entraîne de fait le prolongement du débat public, comme annoncé ce jeudi. Celui-ci devait se terminer initialement le 21 février. Mais après avoir reçu dix demandes d'associations, de fédération d'usagers des transports (FNAUT) et de parti politique (EE-LV), remettant en cause les hypothèses utilisées par le Grand Lyon, la CPDP a lancé un appel d'offre pour réaliser un audit méthodologique. Trois cabinets indépendants ont répondu. Parmi eux, Transport Technologie-Consult Karlsruhe GmbH (TTK), un cabinet allemand qui a une antenne à Lyon, le cabinet d'Alain Bonnafous, ancien professeur à Lyon 2 au laboratoire des transports et "Ville, mobilité et transports", basé à Marne-la-Vallée. La CNDP rendra sa décision le 6 février sur le nom du candidat retenu. Ce dernier réalisera son audit dans un délai de trois mois. Une réunion de restitution sera organisée à la fin par la CPDP.

Les hypothèses de travail du Grand-Lyon seront modifiées, pas le modèle

Capture d’écran 2013-01-10 à 19.21.58 ()

"Devant la multiplicité des demandes d'étude d'autres comportements de mobilité, notamment le tout transport en commun, nous avons écrit à la Commission nationale. Celle-ci a décidé de commander une expertise indépendante", explique Philippe Marzolf (ci-contre), président de la CPDP et vice-président de la CNDP. Mais dans cet audit, seules les hypothèses de travail seront modifiées, "le but n'est pas de changer de modèle, il n'en existe que trois ou quatre. Seules les hypothèses qu'on y fait entrer seront modifiées. Les comportements des grands-lyonnais en terme de transports, de report modal, à horizon 2028 ", explique Jean-Paul Puyfaucher, commissaire enquêteur de métier, ancien ingénieur des travaux publics et membre de la CPDP. A l'issue de cet audit, le Grand Lyon s'appuiera sur les conclusions de la commission et notamment sur cet audit pour répondre aux questionnements des grands-lyonnais. le maitre d'ouvrage, le Grand Lyon y répondra. 

"Une première victoire" pour les écologistes, Buffet veut aller plus loin

Jean-Charles Kohlhaas, conseiller régional EE-LV, membre de la commission transport qui réclamait une expertise indépendante se félicite. "Dans ces projections, le Grand Lyon part du principe que la circulation automobile va augmenter dans vingt ans, ce que nous contestons. Nous pensons que la voiture individuelle a montré ses limites et que si l'on fait une offre de transports en commun de très haut niveau, les gens l'utiliseront". Le conseiller régional, membre de la fédération Stop au Top, parle donc de "première victoire" ce jeudi soir. "La CPDP a jugé que l'analyse du Grand Lyon n'était pas assez objective, analyse-t-il. Si un cabinet produit maintenant une analyse qui dit que le scénario transport en commun répond aux même exigences que le scénario TOP, et à moindre coût, cela jettera peut être le trouble chez le maître d'ouvrage", ose espérer l'écologiste.

Capture d’écran 2013-01-10 à 19.07.54 ()

"La CNDP pousse la réflexion un peu plus loin", admet quant à lui le sénateur-maire UMP d'Oullins. "Mais pourquoi ne pas étudier mon tracé", s'interroge François-Noël Buffet (ci-contre). Le patron du groupe d'opposition au Grand-Lyon réitère sa demande d'étude de tracé, hors des frontières d'Oullins. " On ne peut pas étudier d'autre tracé, question de temps " répond Philippe Marzolf, président de la CPDP. "Pour un projet qui doit voir le jour en 2028, on n'est pas à deux mois près !", s'étrangle le maire UMP. "Il est important que nous ayons un vrai débat contradictoire, une organisation extérieure au Grand Lyon, indépendante. La CPDP doit prendre conscience qu'elle peut élargir la réflexion sur le choix du tracé. Le Grand Lyon doit cesser d'être juge et partie dans ce dossier, il y a là un vrai problème de conflit d'intérêt", estime François-Noël Buffet.  


à lire également
  • Actuellement 3 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 3.2/5 (5 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !


Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.

Municipales 2014
Ce qu’il ne fallait pas rater sur lyoncapitale.fr
boutique LC
LYONCAPITALE SUR LA TOILE
LES DERNIERS COMMENTAIRES
Je suis cette association depuis quelques mois. Elle m'a fait ouvrir les yeux sur beaucoup de choses... Il est appréciable...
Posté par  Julie  le 25/10/2014 00:49

L'Europe financera 40% des 8,5 Mds €, c'est ce que les promoteurs déclarent. Et si c'est le double et ça...
Posté par  Stopolt  le 24/10/2014 19:23

Lui, il est contre le projet depuis le choix de Décines. Avant et surtout quand le stade pouvait être sur...
Posté par  nico-yzfr6  le 24/10/2014 17:42

Rappelons que la vocation 1ère Lyon-Turin, n'est pas de créer de l'emploi mais de mettre 1 million de camions sur...
Posté par  Stopolt  le 24/10/2014 16:37

Heho faut arrêter c'est pas 100 mais 2M € que récupérera Lyon !
Posté par  olsoie  le 24/10/2014 16:34