“Le bombardement des civils n’est pas une fatalité”


Par Mathilde Régis
Publié le 14/09/2017  à 17:12
Réagissez

La pyramide de chaussures de Handicap International (le 23 septembre à Lyon) a vocation à pousser l’État français à prendre la pleine mesure de sa responsabilité” dans l’usage d’armes explosives en zones peuplées. Pour en parler, Jean-Marc Boivin, responsable des relations institutionnelles à Handicap International, est l’invité de L’Autre Direct.

Jean-Marc Boivin, responsable des relations institutionnelles pour Handicap International
© Tim Douet
Jean-Marc Boivin, responsable des relations institutionnelles pour Handicap International

Comment continuer à protéger les populations civiles dans les pays en guerre quand le droit international humanitaire est bafoué ? Selon l'ONG lyonnaise Handicap International, "il faut arrêter la barbarie des bombardements des zones peuplées". Pour présenter cette nouvelle campagne, vingt ans après celle qui a mené au traité d'interdiction des mines antipersonnel, Jean-Marc Boivin, responsable des relations institutionnelles de l'ONG lyonnaise, est l'invité de notre émission vidéo L'Autre Direct.

 

 
Pour aller plus loin, lire : “Handicap International veut mettre fin au massacre des civils”, ainsi que la BD de Guillaume Long, dans notre mensuel de septembre (Lyon Capitale n°769)

 

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (2 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.