Lyon : Comment ne pas rater la pluie d’étoiles filantes de ce soir


Par Lucas Larcher
Publié le 13/12/2017  à 18:23
Réagissez

Voici les conseils de Pierre Henriquet, médiateur scientifique du Planétarium de Vaulx-en-Velin, pour ne pas manquer les Géminides, une des plus belles pluies d’étoiles filantes de l’année.

Les Géminides au-dessus du volcan espagnol Teide
©Juan Carlos Casado
Les Géminides, une des plus belles pluies d'étoiles filantes

Nous entrons comme chaque année dans la période des "Géminides", cette pluie d’étoiles filantes se produisant autour du 13 décembre. Elle est réputée pour être une des plus belles du fait de la grande quantité de phénomènes observables.

Un nom stellaire

Les pluies d’étoiles filantes se produisent lorsque la Terre, au cours de sa rotation autour du Soleil, traverse un des nombreux nuages de poussière présents dans l’Espace. Certaines de ces fines particules pénètrent alors l’atmosphère terrestre. Elles s’enflamment ensuite du fait de leur grande vitesse de chute et de la friction exercée.

Les nuages de poussière étant fixes, ces phénomènes se produisent à des périodes précises de l’année. Leur nom se base sur la direction d’origine de ces particules. La constellation présente à cet endroit se voit affectée d’un suffixe en "-ide", ce qui donne donc les Géminides (Gemeaux), les Perséides (Persée), ou encore les Léonides (Lion).

Où et quand l’observer

Pour ne pas rater les Géminides, Pierre Henriquet conseille de s’éloigner de Lyon. Même si le phénomène est visible de n’importe où, la pollution lumineuse lyonnaise gêne le repérage des étoiles filantes. Le meilleur spot possible est en "rase campagne, sur un ciel bien noir".

La météo est un autre facteur affectant la visibilité. Si en ce moment le ciel est pluvieux et les nuages bas, ne perdez pas espoir. Les Géminides, comme toute pluie d’étoiles filantes, se produisent sur plusieurs jours. "Le phénomène était déjà observable hier, et le sera encore demain", rassure Pierre Henriquet. Ce soir est simplement prévu le plus grand nombre d’étoiles filantes.

Dans son fauteuil

Pour ne pas rater les Géminides, mieux vaut ne pas utiliser d’instruments astronomiques. Un télescope par exemple ne se concentre que sur une zone du ciel, alors que les pluies d’étoiles filantes en recouvrent une grande partie. Le meilleur moyen pour ne pas en rater une poussière ? Installez-vous confortablement, emmitouflez-vous dans une couverture, et ouvrez grand les yeux. Le spectacle va commencer.

  • Actuellement 3.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 3.7/5 (3 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

(Mentions légales, cliquez-ici)
Mot de passe oublié ?