Prédicateur polémique à Givors : Kabtane veut un clergé local


Par Justin Boche
Publié le 25/10/2017  à 12:33
Réagissez

Avant la venue de Nader Abou Anas, un prédicateur polémique à la mosquée de Givors ce dimanche, Kamel Kabtane, le recteur de la grande mosquée de Lyon a critiqué "ces gens qui racontent n'importe quoi (…) en mettant ça sur le dos de l’islam" et prôné pour la création de liens entre "les imams et responsables de mosquée", dans le Rhône.

Kamel Kabtane, en septembre 2014, lors des 20 ans de la grande mosquée de Lyon © Tim Douet
© Tim Douet
Kamel Kabtane, en septembre 2014, lors des 20 ans de la grande mosquée de Lyon.

Le 29 octobre prochain, Nader Abou Anas, un prédicateur polémique participera à une conférence à la Mosquée de Givors. Un événement organisé par le recteur de cette mosquée en désaccord avec l'imam de l'édifice religieux qui s'inquiète d'une "dérive très grave". Kamel Kabtane, le recteur de la mosquée de Lyon, a déclaré ne "pas connaître" ce prédicateur et a critiqué "ces gens qui racontent n'importe quoi qui se sentent investis d'une mission". "Le problème, que tout le monde peut dire n'importe quoi, sans contrôle, en mettant ça sur le dos de l'islam. C'est cela que l'on doit combattre", a-t-il ajouté. Nader Abou Anas a créé la polémique en déclarant : "la femme, elle ne sort de chez elle que par la permission de son mari" ou encore "qu'elle (la femme, NdlR) sache que les anges la maudissent toute la nuit dans le cas où elle se refuse à son mari sans raison valable". "Des conneries, des phrases sorties de leur contexte", tranche Farid, qui se présente comme l'organisateur de la conférence de Nasser Abou Anas à Givors. "Il n'y a pas de problème, affirme-t-il à Lyon Capitale, nous avons payé la salle, l'imam n'a rien à voir là-dedans".

Créer des relations entre "les imams et responsables de mosquée"

L'Islam n'ayant pas de clergé, Kamel Kabtane n'a aucun pouvoir sur son homologue givordin. "La mosquée de Givors fait ce qu’elle veut. Entre le recteur et l'imam, il y a une situation conflictuelle qui dure, a-t-il expliqué. S'il y a une responsabilité à prendre, ce sera à lui de le faire." Faute de clergé et d'ordre hiérarchique, Kamel Kabtane veut aujourd'hui créer des liens entre les mosquées dans le Rhône. "C'est la réflexion que l'on doit avoir. C’est ce pour quoi je me bats pour avoir une structure qui rassemble les imams et responsables de mosquée. Une structure où les gens échangent et se donnent leurs avis". Une organisation qui existerait en parallèle du Conseil français du culte musulman (CFCM). "Aujourd'hui, il y a une organisation nationale qui a ses limites. Sarkozy a créé le CFCM en partant d'en haut au lieu de s'occuper de la base. C'est dans ce sens qu'il faut avancer", a-t-il conclu. Concernant Nader Abou Anas, Stéphane Bouillon, le nouveau préfet du Rhône a déclaré ce mardi que la conférence allait être surveillée, mais que pour le moment, sauf trouble à l'ordre public, elle ne pourrait pas être annulée, car cela serait contraire au droit sur la liberté d'expression.

  • Actuellement 3 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 3/5 (4 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

(Mentions légales, cliquez-ici)
Mot de passe oublié ?