Auvergne-Rhône-Alpes: 12% des habitants sous le seuil de pauvreté


Par Mathilde Régis
Publié le 28/09/2016  à 14:41
Réagissez

Pour contribuer au Plan contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale de la région, l'INSEE Auvergne-Rhône Alpes publie une étude sur les inégalités des territoires face à la précarité. Cette étude estime à 12 % le nombre d'habitants qui vivent en dessous du seuil de pauvreté, malgré l'économie dynamique de la région.

Taux de pauvreté en 2012 par département (en%)
©INSEE Auvergne-Rhône Alpes
Taux de pauvreté en 2012 par département (en%)

L'étude publiée aujourd'hui dresse un constat souvent bien connu : "chômage et pauvreté vont souvent de pair". Dans la région, 12% des habitants vivent en dessous du seuil de pauvreté. Il s'agit très souvent de familles monoparentales, de jeunes et de ruraux, notamment âgés. En Auvergne Rhône Alpes, les départements ruraux sont les plus touchés par un fort chômage, comme notamment la Drôme, l'Ardèche, l'Allier et la Loire. Ce sont également les territoires dans lesquels les taux de pauvreté sont les plus élevés. L'INSEE souligne que le chômage et la pauvreté "sont le plus souvent les conséquences de la faiblesse du marché de l'emploi local, spécialement dans les anciens territoires industriels et les villes de taille moyenne".  

 Surendettement et expulsions locatives en hausse

Le nombre de ménages confrontés à une situation de surendettement est en progression. En 2013, 7 ménages sur 1000 ont déposé un dossier de surendettement et en 5 ans, le nombre de dépôt de dossiers a davantage augmenté au niveau de la région qu'au niveau national. Là encore, des différences se dessinent au niveau des territoires de la région : il y a deux fois plus de dossiers de surendettement dans l'Allier que dans l'Ardèche ou la Haute-Savoie.  

Si le nombre de décisions d'expulsions locatives augmente aussi dans la région, il reste inférieur au niveau national. Des situations qui concernent d'abord les ménages des villes de l'Isère, en Haute-Savoie et dans le Rhône, là où le marché de la location est tendu. L'étude souligne que les 530 000 logements sociaux que comptent la région se trouvent surtout dans les grandes villes et restent inégalement répartis dans les agglomérations. La totalité de l'étude peut être consultée en ligne, sur le site de l'INSEE.  

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (1 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.