Benzema agacé sur son exemplarité


Par Quentin Duval
Publié le 16/03/2016  à 10:29
Réagissez

L’attaquant du Real Madrid a répondu dans un tweet à la déclaration du Premier ministre Manuel Valls, qui dénonçait “l’exemplarité” du joueur. Après les juges et les médias, ce sont désormais les politiques qui s’intéressent à Karim Benzema.

Karim Benzema ()

"Par rapport à la jeunesse, un grand sportif se doit d'être exemplaire", a déclaré Manuel Valls ce matin sur RMC à propos de l'attaquant du Real Madrid.

Le joueur a défendu son exemplarité dans un tweet sans pour autant défendre la grammaire :

Vendredi, la justice avait levé le contrôle judiciaire qui visait le joueur dans l'affaire de la sextape. Depuis quelques mois, Karim Benzema est mis en examen dans cette affaire de chantage qui implique son partenaire de jeu Mathieu Valbuena. Des proches de Karim Benzema auraient été les maîtres à chanter dans cette affaire.

Grâce à la levée judiciaire, le Lyonnais pouvait enfin imaginer la fin du tunnel et une possible intégration de l'équipe de France pour l'Euro 2016.

Pour l’image des Bleus

Mais, juste après cette décision judiciaire, Karim Benzema s'est attiré les foudres du monde politique. Patrick Kanner, le secrétaire d'État à la jeunesse et aux sports, a annoncé qu'il n'était pas favorable à un retour de Karim Benzema dans l'équipe de France : "Je pense que lorsqu'on signe la charte de déontologie pour être membre de l'équipe de France on doit la respecter, et je pense qu'aujourd'hui les conditions ne sont pas réunies en la matière pour M. Benzema", a-t-il confié sur RTL. "Ma position est celle d'un ministre des sports qui pense que l'exemplarité, la probité, la valeur humaine et judiciaire en l’occurrence des joueurs doit être prise en considération", a-t-il ajouté.

Roselyne Bachelot, l'ex-ministre des Sports, a soutenu les propos de M. Kanner : "Il est légitime que le politique aussi se pose des questions sur la façon de gérer le différend qui a opposé Benzema et Valbuena. Que le ministre s'inquiète de l'image des Bleus à travers cette affaire, je ne trouve pas cela indécent."

Réactions sur les réseaux sociaux

La déclaration du Premier ministre a semble-t-il mis le feu aux poudres sur Twitter. Après la réponse de l'intéressé, les internautes s'en sont donné à cœur joie.

   

La balle est maintenant dans le camp du président de la FFF, Noël Le Graët. Ce dernier a toujours conditionné un éventuel retour chez les Bleus de leur attaquant à une "évolution de sa situation judiciaire". Malgré la levée de son contrôle judiciaire, Karim Benzema reste en effet toujours mis en examen.

 

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (1 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.