Karim Benzema : sa famille livre sa vérité face aux accusations de "petit-fils ingrat" dans VSD


Par Razik Brikh, Florent Deligia (avec M.A.C)
Imprimer l'article Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
Publié le 30/03/2012  à 18:02
2 réactions

1149_28941119 ()
©Foto Huebner/DPA/MAXPPP

EXCLUSIFAprès les révélations de VSD sur l’assignation par Karim Benzema de membres de sa famille, l’une de ses tantes monte au créneau pour le défendre. Résolue à laver l’honneur de son neveu, elle présente plusieurs pièces qui prouvent que le footballeur du Real Madrid a toujours été là pour sa famille, tout en regrettant la vulnérabilité de sa mère.

Une querelle familiale que Karim Benzema aurait bien souhaité ne pas voir étalée sur la place publique. "Karim Benzema millionnaire du foot et petit-fils ingrat". Le titre de une de VSD paru jeudi 29 mars est sans équivoque. L’attaquant du Real Madrid et de l’équipe de France refuserait de verser une pension pour aider Yamina Benhattab Haddou, sa grand-mère maternelle, et aurait assigné certains membres de sa famille en justice. Une décision qui a provoqué sur Internet de nombreuses réactions hostiles envers le footballeur. Et pourtant, la réalité semble plus complexe. Plus nuancée. En effet, selon nos informations, "Coco" comme il est surnommé par ses proches a assigné toutes ses tantes en justice – même celles avec qui il entretient de bonnes relations –, non pas dans un but financier mais afin de clarifier la situation sur l’aide à apporter à sa grand-mère.

Hélène Haddou, l’une des tantes de Karim Benzema, qui touche le RSA, est à l’origine de la médiatisation de cette affaire. Contactée par nos soins, elle n’a pas souhaité répondre à nos questions. Au contraire de sa sœur Dalila, attristée par de telles accusations, qui s’est longuement confiée vendredi dans les locaux de Lyon Capitale. Accompagnée par la mère du joueur de football, qui ne souhaite pas s’exprimer dans les médias, Dalila présente son neveu comme une personne qui a le cœur sur la main – "toujours prêt à aider sa famille et qui embauche ses frères et sœurs" (au sein de sa société "Best of Benzema", domiciliée dans le 4e arrondissement de Lyon).

Une personne vulnérable

Au cœur de la polémique, la grand-mère de Karim Benzema, qui souhaiterait que son petit-fils lui octroie 1500 euros par mois afin de compléter une retraite de 800 euros. "Contrairement à ce que dit ma sœur, ma mère n’a jamais élevé Karim, même si elle s’entend bien avec lui", confie Dalila. Selon certains membres de la famille, mal influencée, la grand-mère maternelle du footballeur avait déjà fait une démarche judiciaire pour que son petit-fils subvienne à ses besoins, avant de se rétracter. Ce dernier paye son loyer depuis 2007 tandis que sa mère règle les frais de la vie courante. Après avoir versé des sommes d’argent directement sur le compte de la grand-mère, la famille a choisi de régler directement ses factures pour "éviter les retraits suspects". Aujourd’hui, la mère de Karim Benzema et sa tante Dalila souhaitent que leur mère soit placée sous tutelle. Avant d’en arriver là, elles veulent mettre les choses à plat et savoir qui paye quoi. Dès lors, l’assignation est aujourd’hui une manière de "faire le bilan" pour continuer de subvenir aux besoins de la grand-mère et que l’argent ne soit utilisé que pour le confort de celle-ci. Âgée de 80 ans, la vieille dame serait aujourd’hui sous influence. Selon sa fille Dalila, plusieurs individus "profiteraient de la vulnérabilité de (sa) maman".

Une mystérieuse tante

Hélène Haddou, la tante de Karim Benzema, est présentée par ses sœurs comme une personne en rupture avec sa famille. Décrite comme une femme jalouse du succès de son neveu, elle n’a pas hésité à poursuivre son propre fils Maurice Haddou – qu’elle avait placé à la Ddass (direction départementale des affaires sanitaires et sociales) à l’âge de 2 ans – pour obtenir une pension alimentaire. Selon une décision de justice que nous avons pu consulter, elle a été déboutée de sa demande fin 2011, au motif que "le lien mère-enfant n’a jamais été entretenu". L’action en justice de Karim Benzema serait aussi une manière de libérer la grand-mère de toute mauvaise influence.

Une querelle familiale comme les autres

Selon Dalila, "cette querelle familiale comme tant d’autres est aujourd’hui médiatisée uniquement parce qu’il s’agit de Benzema". Si le joueur ne souhaite pas s’exprimer sur cette affaire et se concentrer sur ses performances sportives, il a décidé de réagir à la publication de l’article de VSD. Selon nos sources, une plainte sera prochainement déposée contre le magazine. En attendant, Karim Benzema et sa mère continuent de subvenir aux besoins de la grand-mère, versant, selon des factures que nous avons pu authentifier, jusqu’à 1 800 euros par mois et réglant directement les dépenses aux commerçants de Bron. Saisi par Karim Benzema, le juge aux affaires familiales du tribunal de grande instance de Lyon ne devrait pas examiner l’affaire le 5 avril comme prévu, la famille souhaitant obtenir un report.


à lire également
  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4.6/5 (33 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !


Vos réactions
2 commentaires

Madame Dalila, a raison.
Cette affaire est médiatisée, uniquement en raison de la notoriété de son neveu.

En même temps, cela permet de nous faire réfléchir sur l’accompagnement de nos ainés.
Accompagnement d’autant plus important lorsqu’ils sont dépendants, physiquement, psychologiquement ou financièrement.

Une personne dépendante est extrêmement vulnérable.
Il faut être passé par là, au moins une fois, pour comprendre l’interaction entre dépendance et vulnérabilité.

Dans la vie, comme dans les affaires familiales, les choses ne sont pas aussi claires et tranchées que l’eau pure.

Signaler un abus | le 31/03/2012  à 18:14 | Posté par  Yvan, de Lyon  

En l’espèce, compte tenu du nombre d’intervenants, des tensions et de son éloignement, Karim Benzema a eu raison d’agir sur le plan judiciaire.

La décision n’a pas dû être facile à prendre. A l’évidence, il aime sa grand-mère et s’inquiète pour elle.
C’est la seule chose qui m’importe.

J’espère que cette dame ne sera pas placée sous tutelle.

Cette mesure de protection de majeurs, enlève à la personne, toute capacité à agir en tant que « personne morale ».
Concrètement, tous les actes de la vie (simples ou compliqués) sont effectués par le tuteur, s’il estime qu’ils sont nécessaires…

Un dispositif de curatelle, permet à la personne de conserver sa « personnalité morale ». Ça peut paraître, n’avoir aucun sens pour certains.

Le devoir et respect envers un ainé vulnérable, conduit tout être humain responsable, à veiller à ce que son ainé conserve le peu qu’il lui reste, à savoir son libre choix.

Signaler un abus | le 31/03/2012  à 18:16 | Posté par  Yvan, de Lyon  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.

Municipales 2014
boutique LC
Dossier-municipales-156px
LYONCAPITALE SUR LA TOILE
LES DERNIERS COMMENTAIRES
Il devient urgent que les piétons et les cyclistes se respectent davantage. Que le mode doux ne devienne pas un...
Posté par  bruitdevert  le 24/04/2014 18:31

@populiste. Jusqu'à quel degré de parenté est-on responsable de la pollution de sa famille ? Je rejoins pour ma part...
Posté par  bruitdevert  le 24/04/2014 18:19

Madame Poncet parle de mesures contre les véhicules polluants alors que plusieurs membres de sa famille roulent en diesel........
Posté par  populiste  le 24/04/2014 18:14

pourquoi ?
Posté par  FOurs  le 23/04/2014 13:47

Christelle Monteagudo pourrait-elle éviter d'interrompre son invité à tout bout de champs ? Son bavardage est désagréable.
Posté par  FOurs  le 23/04/2014 13:45