Festival Lumière 2013 : les indiscrétions de Thierry Frémaux


Par Christelle Monteagudo
Publié le 27/09/2013  à 19:20
Réagissez

A quinze jours de l’ouverture du Festival Lumière, consacré au cinéma classique, Thierry Frémaux était l’invité du Club de la presse de Lyon. L’occasion de revenir sur cette nouvelle édition avec comme invité d’honneur Quentin Tarantino.

Thierry Frémaux annonçant le prix Lumière 2013, à Lyon, le 20 juin 2013.
Thierry Frémaux
Thierry Frémaux annonce le prix Lumière 2013, à Lyon en juin 2013.

Des places qui se vendent comme des petits pains pour les soirées d'ouverture et de clôture avec le cinéaste américain, le Festival Lumière 2013 s'annonce sous les meilleurs auspices. Entre la poire et le fromage, son président a livré quelques anecdotes, ce vendredi, à l'occasion d'un déjeuner organisé par le Club de la presse de Lyon.

La Warner donne ses copies

La célèbre société de production américaine va déposer à l'institut Lumière 900 copies de films. L'institut Lumière pourra ainsi exploiter ces copies, d'une rare valeur, et prévoir des programmations tout au long de l'année.

Gérard Depardieu et Lyon

Lorsque l'acteur a décidé de s'installer en Belgique ou a été reçu en Russie comme un héros, il s'est confié à Thierry Frémaux. Avec sa verve légendaire, il n'a pas hésité à lui lancer, lors d'un entretien téléphonique : "La dernière fois que je fus aimé en France, c'était à Lyon." Gérard Depardieu avait reçu en 2011 le prix Lumière.

Gaspard Ulliel joue Yves Saint Laurent

L'un des acteurs les plus prometteurs de sa génération débute le tournage d'un biopic sur Yves Saint Laurent ce lundi 30 septembre. Il y incarne le célèbre couturier. La rencontre entre l'acteur et le réalisateur Bertrand Bonello s'est déroulée pendant l'un des festivals à Lyon. Le film retrace les années glorieuses de Saint Laurent, de 1960 jusqu'à la conception de sa célèbre collection russe en 1976.

Jane Campion : le festival et les femmes

A la question très en vogue, parité oblige, "pourquoi ne pas décerner un prix à une femme ?", Thierry Frémaux explique simplement que le festival récompense un cinéaste sur l'ensemble de son œuvre, dans le long terme. Aujourd'hui, si le cinéma fourmille de jeunes femmes cinéastes, au talent indéniable, force est de constater que ce n'était pas le cas il y a plusieurs années : "Des actrices, oui, mais des metteures en scène, c'est plus compliqué. Par exemple, au festival de Cannes, Jane Campion est la seule femme ayant reçu la Palme d'Or." Et de confier que, si la réalisatrice néo-zélandaise reste volontairement très discrète, elle pourrait faire une excellente invitée.

Jackie Brown, le film préféré

A la difficile interrogation concernant le film préféré de Thierry Frémaux dans la filmographie de Tarantino, le directeur de l'Institut Lumière de Lyon a une légère hésitation. Finalement, il estime que Jackie Brown est "l’œuvre la plus accomplie de Quentin Tarantino. Mais aussi Reservoir Dogs..."

  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4.6/5 (5 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.