Grand Lyon : 5 spectacles à voir avec des enfants en novembre


Par Céline Rapinat
Publié le 02/11/2017  à 13:31
Réagissez

S’initier au classique par le polar ou l’émotion, dédramatiser la 6e, parler à haute voix des boucs émissaires… sans oublier de rire. La sélection de spectacles junior de Lyon Capitale, conseillés aussi aux plus grands.

Visuel du spectacle “Lemony Snicket”, enquête à l’orchestre de l’Auditorium de Lyon © Gazhole & Cruschiform
© Gazhole & Cruschiform

Le classique par l’enquête policière

Comment faire découvrir l’univers de l’orchestre symphonique aux enfants ? En leur faisant vivre une enquête policière drôle et palpitante. À l’Auditorium, ils pourront ainsi découvrir toutes les familles d’instruments avec le conte musical Enquête à l’orchestre, de Lemony Snicket, connu notamment grâce aux Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire. Dès le début, le décor est planté : le compositeur est mort ! Qui donc a pu l’assassiner ? Les violons jouaient des valses, les cuivres étaient en pleine fanfare…, tous les instruments semblent avoir un alibi. Chacun se régalera du texte subtil et décalé de l’auteur, qui s’amuse à mêler les vocabulaires de la musique et du crime.

Lemony Snicket / Enquête à l’orchestre – À partir de 7 ans
Samedi 4 novembre à 15h et 18h, à l’Auditorium de Lyon.

 

Pour ne plus avoir “trop peur” de la 6e

Tout le monde se rappelle sa rentrée en 6e, cet événement teinté d’appréhension et d’excitation. À Moi, 10 ans et demi, cette perspective n’inspire que de l’angoisse, voire de la terreur ! Selon lui, la 6e s’annonce horrible, voire apocalyptique. Au point de lui gâcher ses grandes vacances. Pendant que tout le monte profite, il cogite, et ce n’est pas Fernand, un “grand” de 14 ans, qui l’en détrompera… Quant à sa petite sœur de 2 ans et demi, elle ne fait que l’exaspérer. Et s’il restait en CM2 ? Un spectacle tendre et drôle, interprété par trois comédiennes qui jouent tour à tour chacun des personnages. Aperçu en vidéo ci-dessous.

J’ai trop peur – À partir de 7 ans
Mercredi 8 novembre à 19h30, à La Mouche (Saint-Genis-Laval).

 

Comment résister à un troll

Photo de répétition du spectacle “Mon prof est un troll”, de Dennis Kelly © Jeanne Garraud
© Jeanne Garraud
Cie Le Théâtre Exalté / Mon prof est un troll.

Dans l’intimité de leur chambre, Alice et Max se rappellent leurs bêtises, leur insolence, leur maîtresse qui craque et s’en va… et le terrible M. Arrgghh qui la remplace. Cet affreux troll punit les enfants en les dévorant, sous les yeux de leurs camarades. Face à cette tyrannie inacceptable, les jumeaux demandent en vain de l’aide aux adultes, cherchent des solutions et tentent d’entrer en communication avec ce directeur terrifiant. Un spectacle plein d’humour, qui mêle habilement théâtre, marionnettes, vidéo et musique. À l’issue de la représentation, parents et enfants sont invités à un goûter proposé par le metteur en scène Baptiste Guiton, afin d’échanger sur les thèmes de l’injustice et du bouc émissaire, abordés dans le spectacle.

Mon prof est un troll – À partir de 6 ans
Dimanche 12 novembre à 15h, au théâtre de Vénissieux.

 

Jongler avec la gravité

Déluge, par la compagnie Sans Gravité © Arthur Bramao
© Arthur Bramao
Cie Sans Gravité / Déluge.

Seul en scène, un homme qui pourrait être un savant ou un chercheur évolue dans une sorte d’atelier avec pour tout lien avec la réalité une radio qui déverse un flot de nouvelles aussi catastrophiques que loufoques. Face à toutes les farces que lui font ses inventions, il démontre une véritable faculté d’adaptation. Et quand ses balles se mettent à lui jouer des tours en ne répondant plus aux lois de la gravité, il ne se laisse pas impressionner et fait face. La compagnie Sans Gravité livre là un spectacle intergénérationnel à la fois burlesque et poétique, plein d’humour et de jongleries, qui en surprendra plus d’un.

Déluge – À partir de 6 ans
Vendredi 17 novembre à 20h, au théâtre de Vénissieux.

 

Ouvrir des portes et faire entrer la vie par la musique

Sylvaine Hélary et Noémi Boutin dans “La Tête à l’envers” © DR
Sylvaine Hélary et Noémi Boutin.

La violoncelliste Noémi Boutin et la flûtiste Sylvaine Helary s’adressent aujourd’hui aux adolescents, qui ne constituent pas particulièrement la population la plus férue de musique classique. En mêlant leurs voix à la musique, qu’elle soit écrite ou improvisée, acoustique ou électronique, elles entendent toucher les jeunes en déclenchant chez eux des émotions, leur imagination mais aussi leur esprit critique. Les partitions s’enchaînent et transcrivent à merveille les sensations multiples et contradictoires qu’éprouvent les jeunes à cette période de leur vie.

La Tête à l’envers – À partir de 10 ans
Vendredi 17 novembre à 19h et samedi 18 à 16h, au théâtre de la Renaissance (Oullins)

 

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

(Mentions légales, cliquez-ici)
Mot de passe oublié ?