Logement à Lyon : la ministre souligne le “dynamisme de la Métropole”


Par Mathilde Régis
Publié le 29/10/2016  à 14:23
Réagissez

En visite ce vendredi à Lyon, Emmanuelle Cosse, la ministre du Logement et de l’Habitat durable, s’est félicitée de la “reprise confirmée de la construction depuis un an”.

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l'habitat durable
Capture d'écran
Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l'habitat durable

Emmanuelle Cosse a repris une expression de plus en plus usitée par les politiques, mais aussi par les économistes : "l'alignement des planètes". Il faudrait, selon la ministre, profiter de ce dernier en termes de logement. Elle explique cet alignement par les effets "de la loi Pinel, qui intéresse les investisseurs, du prêt à taux 0 nouvelle formule, qui a incité certains primoaccédants à investir plus rapidement, et de la pression de l'Etat qui a permis de multiplier les permis de construire". Emmanuelle Cosse a aussi souligné "la poussée du logement social".

Après avoir assisté au 30e congrès d'Amorce, réseau français d'information des collectivités et acteurs locaux en matière d’énergies et de déchets, à Villeurbanne, la ministre a pu rencontrer et échanger avec des professionnels de la construction à la préfecture.

"Le dynamisme très fort de la métropole lyonnaise", a été souligné par Emmanuelle Cosse, qui a tenu à remercier l'investissement des maires, y compris les plus récalcitrants : "Même avec les quelques communes avec lesquelles nous avions des soucis pour l'application de la loi SRU, cela s'est bien passé", explique-t-elle dans les colonnes du Progrès. Pour rappel, l'article 5 de cette loi relative à la solidarité et au renouvellement urbain impose aux communes de plus de 3 500 habitants de disposer d'au moins 25% de logement sociaux.

 

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.