Auvergne-Rhône-Alpes: les ventes de logements neufs augmentent


Par Benjamin Roure
Publié le 04/06/2017  à 15:04
Réagissez

Selon l'Insee, en 2016, les ventes de logements neufs ont retrouvé leur niveau de 2010.

Grue chantier Ynfluence square ()
www.instagram.com/lyonpartdieu/
Vue du chantier Ynfluence square, Confluence, Lyon 2e.

Le secteur de l'immobilier semble plutôt optimiste en région Auvergne-Rhône-Alpes. C'est ce qui ressort du volet construction du bilan économique régional 2016, publié par l'Insee. Toutes les branches ne sont pas logées à la même enseigne, mais les constructions de logements sont, elles, bien orientées.

En effet, note l'Insee, "en 2016, 18 800 logements sont proposés à la vente, soit 16 % de plus qu'en 2015". Ce volume de ventes revient dès lors à son niveau de 2010. De plus, "le niveau des ventes restant durablement supérieur aux mises en ventes, la baisse des stocks se poursuit. Ainsi, 16 000 logements sont disponibles fin 2016, en repli de 4 % par rapport à 2015". Le délai d'écoulement, c'est-à-dire le délai théorique pour que la totalité des logements disponibles soient vendus, suit le même chemin et diminue nettement : 10 mois pour les logement collectifs contre 13 mois l'an dernier, et 11 mois contre 15 pour les maisons individuelles.

Presque deux fois plus de PTZ accordés

Qui achète et dans quel but ? L'Insee révèle que l'investissement locatif bondit de 22%, et que l'achat de logement pour y habiter progresse lui de 15%. Les taux d'intérêt bas et l'assouplissement du prêt à taux zéro (PTZ) pour les primo-accédants semblent jouer à plein : 15300 PTZ (surtout dans le neuf) ont été accordés en 2016, soit une hausse de 95% !

En corollaire des ventes, les constructions progressent aussi (+10% par rapport à 2015). "Les constructions d'habitat collectif, regroupé avec les logements en résidence, et l'individuel pur sont celles qui augmentent le plus."

Moins de bureaux, plus d'hôtels

En revanche, l'immobilier d'entreprise connaît une situation plus contrastée. Si la surface des locaux industriels augmente légèrement, celle des bureaux et entrepôts recule (-1,5%). On note toutefois un dynamisme des commerces et hébergements hôteliers. Quant à l'activité d'entretien et de rénovation, elle n'est pas au mieux. Elle augmente mollement au global (+0,9%), mais les dispositifs de soutien à la rénovation énergétique (crédit d'impôt, éco-prêt, TVA à taux réduit) ne dopent guère le secteur.

Au final, côté emploi, cette bonne conjoncture se ressent, avec notamment une hausse de l'intérim (+9% dans le bâtiment, +15% dans les travaux publics) et une chute des défaillances d'entreprises (-22%). Pour 2017, les carnets de commande semblent bien garnis et l'optimisme semble de mise.

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (1 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.