19/03/10

Sous le coup d'un arrêté d'expulsion, l’Angolais Guilherme Hauka-Azanga avait refusé de monter dans l'avion en janvier dernier (lire ici). Jeudi matin, il a été conduit à l'aéroport de Francfort mais a refusé de nouveau de monter dans l'avion. Son avocat a déposé vendredi une demande d'asile. Et samedi, le juge des libertés a ordonné sa remise en liberté.

Article actualisé le 21 mars à 22h05