Baccalauréat 2017 : quelques chiffres avant la philo


Par Romane Guigue
Publié le 14/06/2017  à 18:07
Réagissez

Inlassablement, les épreuves du baccalauréat reviennent hanter les lycéens de première et de terminale. À défaut de trouver une formule magique pour la mémoire, voici quelques chiffres clefs qui embrouilleront les plus angoissés et permettront aux plus fainéants de procrastiner une dernière fois avant de réviser la philo !

bac ()

Dès demain, ce sont 718 890 lycéens qui, la boule au ventre, pousseront les portes des centres d'examen du baccalauréat. Dans l'Académie du Rhône, ils seront 34 385 inscrits, dont 18 439 en filière générale, 7 168 en filière technologique et 8 778 en filière professionnelle à se rendre dans un des 266 centres d'examen de l'académie de Lyon.

Pour l'anecdote, ce n'est pas l'académie de Lyon qui détient les records du candidat le plus jeune (14 ans) ni le plus âgé (59 ans). La plus jeune candidate a 13 ans, alors que la plus vieille a 74 ans.

4 millions de copies

Pas moins de 170 000 correcteurs et examinateurs sont réquisitionnés sur l'ensemble de la métropole et à l'étranger, 51 000 pour l'académie de Lyon, dont chacun coûte 5 € par copie, et 9,60 € par heure d'examen oral. Cette année, le rectorat estime que le nombre de copies sera proche de 4 millions à l'échelle nationale.

Il faut un an pour réfléchir, élaborer et acheminer les sujets dans les centres d'examen. Dès le mois de mai précédant la session du bac, des commissions d'élaboration se réunissent pour confectionner des sujets. N'excédant jamais le nombre de 10, les professeurs élaborent dans le plus grand des secrets des sujets qui seront définitivement choisis en février de l'année suivante. L'acheminement des sujets imprimés se fait sous scellés, en mai de l'année de la session. Une organisation rigoureuse et à risque, qui justifie les 2900 sujets élaborés, comprenant les principaux et les sujets de secours. De ce fait, on compte par exemple cette année pas moins de 80 sujets de philosophie différents, toutes filières confondues.

La fraude sévèrement punie

Comme chaque année et malgré ses lourdes conséquences, la fraude se faufile parmi les rangs. En 2016, sur 695 642 candidats inscrits, on a recensé 911 cas de fraude. Un nombre proportionnellement moins important que pour la session précédente. Si l'on connaît par cœur le sempiternel refrain des cinq années d'interdiction d'examen, il existe en réalité différents degrés de sanction selon la gravité, et la récidive de la fraude. Espérons que les plus téméraires se raviseront cette année et feront augmenter le pourcentage de réussite qui, en 2015 et toutes sections confondues, était de 89,6%.

Bon courage à tous les bacheliers, qui débuteront dès demain à 8h par l'épreuve de philosophie !

 

  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4.4/5 (7 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.