La Barbe : “Trop d’hommes dans les lieux de pouvoir”


Par Christelle Monteagudo
Publié le 15/07/2013  à 09:52
2 réactions

Le collectif La Barbe a procédé à une nouvelle action à Lyon, ce 14 juillet, pour dénoncer la “prédominance des hommes dans les lieux de pouvoir”. Trois membres de ce collectif féministe ont donc apposé une barbe postiche sur la statue de Marianne située place Carnot, dans le 2e arrondissement de Lyon.

Capture d’écran 2013-07-15 à 10.14.31 ()
©La barbe à Lyon

Ils ont également distribué des tracts aux passants. Un communiqué de presse n'hésite pas à revendiquer en utilisant un phrasé volontairement pompeux : "Qu’en ce jour de Fête nationale une barbe virile vienne orner le menton des figures de la patrie, pour rappeler à ceux et celles qui voudraient l’oublier que ce sont les hommes qui ont fait de la France ce qu’elle est. Dans tout le pays, des Mariannes de pierre ou de bois, figures féminines de la France, honteuses d’incarner malgré elles les valeurs d’un pays gouverné depuis toujours par des hommes, réclament qu’un jour au moins dans l’année, dignité leur soit rendue."

Ainsi, le Parlement, les mairies, les préfectures, les collectivités locales, "lieux de pouvoir", sont visés par le collectif, qui rappelle que "73 % des députés sont des hommes, 77,9 % des sénateurs sont des hommes, 86,2 % des maires sont des hommes, 90,5 % des préfets sont des hommes, 95 % des présidents de conseils généraux sont des hommes", des chiffres tirés du ministère des Droits des femmes.

  • Actuellement 2 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 2/5 (4 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
2 commentaires

Il faudrait se calmer avec le féminise, on parle de gens élus, si les femmes ne se font pas élire c'est une conséquence de la démocratie c'est tout. Autant les différences de salaires sont choquantes, autant les conséquences d'élections... N'importe quoi, vraiment.

Signaler un abus | le 15/07/2013  à 13:50 | Posté par  Noé  

Bravo mesdames pour la justesse de votre combat mené avec humour. Les hommes ne sont pas prêt à céder une once de leur pouvoir acquis non grace à leur compétence, pas plus qu'a leur intelligence nous le savons toutes. Encore merci.. marie, une élue ravie de votre initiative

Signaler un abus | le 15/07/2013  à 21:35 | Posté par  marir  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.