Christophe Desmurger, au-delà des murs…


Par Caïn Marchenoir
Publié le 28/02/2014  à 13:35
Réagissez

Christophe Desmurger © DR

 

Comme François Bégaudeau le fit avec Entre les murs, c’est toute une année scolaire que retrace Christophe Desmurger dans Des plumes et du goudron. N’était que ce dernier ne se contente pas d’évoquer ce qu’il se passe dans sa classe, les difficultés d’apprentissage et les bisbilles entre élèves, mais aussi ce qu’il se passe au-delà des murs. Notamment la façon dont les grands événements viennent frapper l’imagination des enfants. D’autant qu’il ne se penche pas sur n’importe quelle année. Il s’agit en effet de celle qui vit les tours jumelles du World Trade Center s’effondrer et, quelques mois plus tard, le candidat de l’extrême droite Jean-Marie Le Pen se qualifier pour le deuxième tour de l’élection présidentielle. C’est aussi la première année d’enseignement de ce prof sensible, qui découvre les difficultés qu’il y a à se faire respecter par une classe de CM1 dans un quartier difficile, où se mélangent toutes les origines. Même lorsque l’on porte des bottes de cow-boy. Ce qui n’empêchera pas cette période d’être mémorable, surtout quand le lien se fera avec ses plus terribles élèves lors d’un séjour à la montagne. Du premier au dernier jour, par la plume malicieuse du prof narrateur, nous en suivons petits et grands événements, joyeux ou tristes, avec beaucoup de drôlerie et une pointe d’émotion.

---

Des plumes et du goudron, de Christophe Desmurger, éditions Fayard, août 2013, 220 p.

 

Cette critique est parue dans le supplément Culture (janvier-juin 2014) de Lyon Capitale.
  • Actuellement 4.5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 4.7/5 (3 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.