Indie Games Play ou le jeu vidéo indépendant mis à l'honneur à Lyon


Par Aimée Le Goff
Publié le 26/03/2016  à 16:06
1 réaction

Bellecour Ecole accueillait ce samedi la 6e édition des Indie Games Play jusqu'à 20h. Treize jeux vidéo ont pu être testés toute la journée.

IMG_0128[1] (lundi 26 mars 2018)
Aimée Le Goff

Comme son nom l'indique, Indie Games Play invite le public à tester des jeux vidéo garantis 100% indépendants. A l'entrée de l'école de design lyonnaise Bellecour Ecole, rue François Dauphin (Lyon 2e), le public reçoit trois jetons fluorescents qui lui permettront de voter pour le jeu vidéo qu'il préfère. 

Dans plusieurs salles de l'école, des PC avec les jeux installés ont été mis à disposition du public très éclectique, qui regroupe des joueurs d'environ 14 ans comme d'autres amateurs plus âgés. Ici, les univers de jeu varient entre survie, exploration et crafting  (création de ressources par un personnage du jeu).

IMG_0140[1] (lundi 26 mars 2018)
Aimée Le Goff
Des joueurs assez jeunes ont profité de la journée pour découvrir de nouveaux jeux

"Nous organisons des Indie Games Play deux fois par an dans différentes villes de France mais essayons d'être à Lyon au moins une fois par an, précise Marie Schimel, de l'association lyonnaise Events for Games qui organise l'événement. Des studios espagnols, britanniques, américains et français s'y retrouvent. Ils peuvent être une quinzaine à réaliser un jeu. D'autres sont très motivés et se lancent seuls dans la création."

Interaction et aventure

C'est le cas de Fabrice Breton, programmeur indépendant, qui a décidé de monter lui-même Demetrios, son jeu d'aventure, avec ses économies. Seul maître à bord, Fabrice s'occupe de tout : scénario, graphisme, navigation etc. "J'ai fait des études d'informatique avant de travailler comme programmeur pour des hôpitaux pendant 7 ans. Ensuite, j'ai eu envie de lancer mon jeu. Dans Demetrios, le personnage principal, Bjorn, est antiquaire et vit à Paris. C'est une sorte de monsieur-tout-le-monde un peu plouc qui va devoir résoudre des énigmes. Pour ça, le joueur va devoir trouver des objets et faire voyager le personnage, le faire interagir avec d'autres personnages." Le jeu coûtera 10 euros et devrait être commercialisé fin mai.

Dans une des autres salles, Francis Crouchinoux, également créateur solo, est en train de concevoir Uayeb, un jeu d'aventures qui évolue cette fois-ci dans l'univers de la civilisation Maya. "Pour l'instant, j'en suis à la conception et j'ai environ quatre heures de jeu. J'aimerais que le jeu dure 10 heures. De la conception à la commercialisation, c'est un boulot énorme."

IMG_0125[1] (lundi 26 mars 2018)
Aimée Le Goff
Des bulletins de vote ont été mis à disposition du public pour voter pour son jeu préféré

En plus des jeux présentés et mis à disposition, des conférences et ateliers avec des designers sont organisés autour des notions de création, de narration...  Pour boucler cette journée, un Play Award sera remis à l'oeuvre jugée la plus originale, à 19h30 devant le public.

 
  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (1 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
1 commentaire

Je ne connaissais pas ce jeu interactif !! Merci pour la découverte je vais suivre son actualité !!

Signaler un abus | le 11/04/2016  à 15:20 | Posté par  PsychologieWeb  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.