Py-stolero des saveurs


Par Guillaume Lamy
Publié le 10/02/2014  à 12:00
Réagissez

Avec un restaurant pour 353 habitants, le 4e est à l’avant-dernière place (devant le 8e) des arrondissements les plus pourvus en tables. Saveurs de Py fait oublier ce constat.

Restaurant Saveurs de Py, l’enseigne et la salle © Pierre-Antoine Pluquet
© Pierre-Antoine Pluquet

Bistro malin – Amis – Zen

Py ? Le fameux algorithme de chiffrement de flux du cryptologue israélien Eli Biham ? La rivière champenoise, vers Saint-Souplet-sur-Py ? Le symbole de l’alliage ferronickel ? Un clin d’œil aux monts d’Or, ou à nos pages Culture ? On vous laisse mariner.

Le chef et propriétaire de Saveurs de Py, Pierre Mercier © P-A Pluquet
Le chef, Pierre Mercier © P-A Pluquet

Ce sera surtout l’occasion de monter dans ce petit nid d’aigle croix-roussien qui, avouons-le, vaut bien la promenade. Renseignements pris, le chef a taquiné Blanc et surtout Chapel, chez qui il a d’ailleurs rencontré son épouse Yuko, en salle. Bref, du lourd, et du prometteur. Nos espérances étaient décuplées par le bouche-à-oreille.

Pour 15 euros, dessert compris, on eut droit à de jolies assiettes de cuisinier. Même sans avoir un palais curnonskien, on devine aisément que tout est frais et fait maison. Les gnocchis de semoule de blé au jambon et mozzarella ? Astucieux, surprenants et délicieux. Le bœuf au ragout d’échalote, écrasé de pomme de terre et cake aux épinards ? Clair, identifiable ; la cuisson du bœuf (français, précision du chef) est impeccable, les assaisonnements sont précis. Aucune faute de goût. Et les saveurs pointent même leur nez du côté de l’Asie, avec un wok de crevettes au citron confit, basilic, oignons et pâte à l’huile d’olive. C’est rafraîchissant, plaisant, ça fond en bouche comme un Vaporetto sur la Saône. Nous qui étions partis pour zapper le dessert, demi-tour toute pour se laisser bercer par des œufs à la neige sur une soupe de fraises.

15 euros seulement ? Mais c’est donné à ce prix-là. D’autant que nous avons fait une découverte vineuse extra : un petit vin de pays des Cévennes, domaine Chabrier, à tout petit prix, floral et féminin à souhait. Un peu comme la cuisine des Saveurs de Py. Tout en douceur. Une table qui a tout pour devenir une future cantine.

---

Saveurs de Py. 8 rue Pailleron, Lyon 4e – 04 78 28 80 86 – www.saveursdepy.fr

 

L’addition

Menu entrée+plat+dessert : 15 €

 

Les plats

Restaurant Saveurs de Py © Pierre-Antoine Pluquet
© P-A Pluquet

• Émulsion de légumes comme un gaspacho, quenelle de fromage persillé

• Semoule de blé en gnocchis au jambon et mozzarella

• Bœuf au ragout d’échalote, écrasé de pomme de terre et cake aux épinards

• Wok de crevettes au citron confit, basilic, oignons, pâte à l’huile d’olive

• Œufs à la neige sur une soupe de fraises

• Tarte sablée à la crème diplomate et rhubarbe poêlée

 

Les vins

• Vin de pays des Cévennes, domaine Chabrier, 2010 –
11,50 € le pot de 46 cl

• Morgon côte-du-py, domaine Lathuilière-Gravallon, 2009 –
5 € le verre

• Côtes-de-provence, domaine La Goujonne, 2009 – 11,50 € le pot de 46 cl

-----

Cet article est paru dans le cahier Gastronomie de Lyon Capitale 712 (juin 2012).

 

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (1 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.