Lyon 6e : de grands noms en terrasses


Par Guillaume Lamy
Publié le 26/07/2013  à 12:05
Réagissez

Hommage aux Mères

Quand Georges Blanc s’installa au Splendid, en 2001, c’était sur fond de guéguerre culinaire. En toute cordialité incisive, bien en face des fenêtres de L’Est de Paul Bocuse. “Un petit effet Fouquet venant faire de l’ombre au Roi-Soleil”, écrivait alors Lyon Capitale. Douze ans plus tard, la brasserie se porte bien. Les gourmets se pressent pour goûter l’hommage aux “mères lyonnaises” (dont la grand-mère de Georges, Elisa Blanc, “meilleure cuisinière du monde”, selon Curnonsky) : poulet de Bresse à la crème et morilles, cuisses de grenouilles fraîches sautées en persillade, cassolette d’escargots de Bourgogne au beurre vert, ris de veau “façon grenobloise”, épinards crémés ail-muscade, etc.

Le Splendid. 3 place Jules-Ferry, Lyon 6e/Brotteaux – 04 37 24 85 85

 

Signé Renzo Piano

Une brasserie de 650 m2 très moderne, de 160 places assises. Le cabinet d’architecture parisien Pier Luigi Copat – sous la bienveillance de Renzo Piano – a imaginé une sorte de grand ruban rouge en polyuréthane laqué, trait d’union entre la cuisine ouverte, les différentes salles du restaurant, le bar central et la mezzanine, plus intimiste. Murs blancs, grandes baies vitrées lumineuses avec vue sur le parc de la Tête-d’Or et la cour de la Salle 3000, lumières diffuses au plafond, quelques télés encastrées dans un coin et superbe escalier en mouvement qui donne au 33 Cité toute son âme. Avec le trio Marguin-Viannay-Berthod aux commandes.

33 Cité. 33 quai Charles-de-Gaulle, Lyon 6e/Tête-d’Or – 04 37 45 45 45

 

Un siècle d’Art nouveau

1913-2013, cent ans. Cette année, la Brasserie des Brotteaux fête son siècle. Avec son stupéfiant décor en céramique d’époque (dessiné par Louis Muller et conçu par Gilardoni), ses opalines, son œil-de-bœuf et son comptoir en bois sculpté, la Brasserie des Brotteaux demeure l’un des plus beaux et authentiques établissements lyonnais. La brasserie est d’ailleurs classée parmi les Cafés historiques & patrimoniaux d’Europe. Y furent tournés Vieilles canailles avec Michel Serrault et Pierre Richard et Le Coût de la vie avec Fabrice Luchini et Géraldine Pailhas. On s’y régale du célèbre tartare au couteau avec ses pommes sautées, en version “royal” (500 g), du superbe boudin de Christian Parra ou d’une fricassée de rognon de veau rôti aux jus. Intemporel.

Brasserie des Brotteaux. 1 place Jules-Ferry, Lyon 6e/Brotteaux – 04 72 74 03 98

 

Mais aussi...

Working girls

Au comptoir, chez Juliette © Tim Douet
© Tim Douet

Au cœur du quartier des Brotteaux, sur la toute nouvelle place Jules-Ferry, le Café Juliette aurait pu être un énième bar tendance mi-baroque mi-design. Passé cette première impression, l’ambiance s’avère chaleureuse : le midi, le lieu est parfait pour un déjeuner de travail ou une pause entre copines working girls en dégustant un excellent saumon gravlax.
Le soir, le restaurant se transforme en bar à cocktails chic mais sympa (sa planche de jambon blanc à la truffe est un must).

Café Juliette. 41 rue Juliette-Récamier, Lyon 6e/Brotteaux – 04 78 52 83 80

 

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.