En bouche, les sushis font mouche


Par Guillaume Lamy
Publié le 11/01/2008  à 10:22
Réagissez

Si, il y a encore quelques années, l'Occidental passait pour un véritable kamikaze quand il  s'aventurait dans un sushi-ya (restaurant spécialisé dans les canapés de poisson cru sur riz), aujourd'hui, il n'y a pas plus branché que ce même " Longues-Oreilles ".

La cuisine japonaise est ce qu'on fait de plus in. Tokyo est d'ailleurs devenu la ville la plus étoilée par le Guide Michelin.
La raison ? Cette merveille de préparation culinaire est saine, délicate, légère et parfumée. Peu de matières grasses, aucune sauce lourde à digérer. Et l'image de ces Japonais en pleine forme, élancés, vivants vieux, très vieux même. A ce point qu'en 2007, le pays comptait pas moins de 30 000 centenaires. Un record ! Le produit vedette est sans aucun doute le fameux sushi, cette tranche de poisson cru posée sur un canapé de riz. Allongé, pour le suhi, rond et entouré d'une feuille d'algue noire pour le maki, ou simples tranches de poisson cru pour le sahimi. Ce tsunami de sushi-ya et de kaiten-zushi (avec le tapis roulant) n'a pas épargné Lyon qui en compte désormais une bonne douzaine, quasiment dans tous les arrondissements. Mesdames, messieurs, à vos baguettes !

Quelques adresses que nous avons testées
> Noboru
28, rue Henri-Germain (2e)
04 78 42 35 79
> Matsuri
7, rue de la Fromagerie (1er)
04 78 27 83 06
109, cours Lafayette (6e)
04 37 24 74 90
> Wasabi
76, rue d'Anvers (7e)
04 37 28 08 77
> Chez Terra
81, rue Duguesclin (6e)
04 78 89 05 04
> Maison Watami
3, rue Challemel Lacour (7e)
04 78 72 48 98
> Gochi
11, rue du Génral Plessier (2e)
04 78 38 28 73

BONUS
le livre
Nicolas Le Bec, globe-trotteur des saveurs
Voilà le cuisinier breton de Lyon comme vous ne l'avez jamais vu. Et comme il est, profondément : voyageur, aventurier, nomade, pèlerin et trekkeur 'en jeans et nez au vent '. Les éditions Glénat, sous la plume joyeusement simple de Jean-Louis André et les photos gourmandes de Jean-François Mallet, publient 256 pages sur le phénomène Le Bec.' Je suis un cuisinier français qui parcourt le monde. Ma cuisine raconte mes voyages sur un mode métaphorique', raconte Nicolas Le Bec. Magnifique.
Nicolas Le Bec, La Cuisine des Voyages. Sao Paulo - Shangaï - Marrakech - Naples - Lyon. Glénat Livres.

le guide

Chaud devant, rev'là Michaut !
Jusqu'où ira cet homme !!? Jean-Paul Michaut, copieux éditeur lyonnais, commence l'année en fanfare avec ses Plaisirs de la Table, où les 69 restos incontournables de Lyon. Pour 3 euros, Pantagruel distille de bonnes adresses, le tout validé par Monseigneur Barbarin (en messe et en os).
Michaut. BP 2002. 69 226 Lyon Cedex 02

En bouche, les sushis font mouche
Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

Vos réactions
0 commentaire

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.