Quelques idées pour un repas de Noël 100% lyonnais


Par Antoine Sillières
Publié le 24/12/2016  à 15:07
3 réactions

Les Lyonnais n'ont peut-être pas les 13 desserts provençaux mais leur région leur fourni largement de quoi dresser un repas de Noël à base de spécialités du terroir.

boule de Noël

Après la course aux cadeaux place au coup de feu en cuisine. Et si l’obsession des enfants se situe sous le sapin, l'angoisse des cordons bleus se trouve plutôt dans l'assiette. Quel menu de Noël concocter à ses convives ? Éternelle question à laquelle Lyon Capitale tente d'apporter quelques suggestions, pour un repas placé sous le signe des spécialités locales.

Le messie des saucissons

Certes elle fait plus pique-nique sur l'herbe que repas de Noël. Oui, elle aura bien du mal a détrôner l'éternel foie-gras. D'accord ce n'est pas le met le plus fin de la gastronomie locale. Il n'empêche que la charcuterie lyonnaise pourrait bien trouver sa place sur quelques tables, avec un saucisson pistaché par exemple. Et pourquoi pas anticiper l'arrivée du messie dans son berceau en glissant aussi un "Jésus de Lyon". Ce saucisson de gros calibre, cousin de la Rosette réalisé avec les meilleurs boyaux et morceaux de jambon, tire son nom de sa ressemblance avec le petit jésus dans ses langes.

Volaille de Bresse et gratin de cardons

Pour la suite, l'inévitable volaille de Noël pourrait vous venir de Bresse. Un plat impérial puisqu'en 1862, le chapon vainqueur du premier concours de volailles de Bresse avait été offert à Napoléon III. Avec, pourquoi pas, une farce aux marrons ou aux châtaignes d'Ardèche. En accompagnement, des cardons en gratin donneraient une identité parfaitement lyonnaise à votre repas. Légume méditerranéen prisé des romains et des pays du Maghreb, dans le couscous notamment, le cardon a fait son apparition à Lyon en 1548, lors d'un banquet à l'hôtel de ville. De nos jours, la ville de Vaulx-en-Velin célèbre tous les ans cette spécialité locale.

Santé au mousseux puis sentez du fromage

Côté boisson, on pourrait penser à un Montagnieu, vin mousseux de l'Ain, pour mettre quelques bulles dans les têtes et bien entamer la fête. Toujours dans le pétillant, et le Bugey, le Cerdon et sa teinte rosée séduiront les amateurs de sucré. A l'heure de passer aux choses sérieuses, les vins de la région offrent un embarras de choix aux papilles. Du Beaujolais au nord de la vallée du Rhône en passant par les gamay des Coteaux du Lyonnais, chacun saura trouver breuvage à son goût.

Avant le dessert, la grande région Auvergne-Rhône-Alpes saura montrer tout l'étendu de ses talents sur un plateau de fromage. Beaufort et Abondance savoyards, Cantal, Saint Marcelin, Bleu du Gex, de Bresse ou d'Auvergne... il y en a pour tous les goûts.

Praline, rissoles et papillotes

S'il reste un peu de place au moment du dessert, et pour faire honneur à la praline, on pourrait penser à une Praluline, brioche à la praline de la maison Pralus originaire de Roanne, ou à une tarte à la praline. Autre suggestion locale, la Rissole savoyarde. Ce dessert qui ressemble à un chausson au poire est une tradition de Noël en Savoie, où l'on en trouve les premières traces dès le XVe siècle,

Enfin, parce que Noël n'est pas Noël sans chocolat et parce qu'il faut bien être un peu chauvin, on ne pourra pas terminer le repas sans croquer dans une papillote au chocolat. Gourmandise typiquement lyonnaise dont la légende, retracée par Lyon Capitale, commença non loin de la place des Terreaux il y a plus de deux siècles.

Ceux qui préfèrent laisser le soin de leur repas de réveillon à un grand chef trouveront pour leur part quelques idées de tables et recettes inoubliables dans le livre Les Tables mythiques de Lyon, de Guillaume Lamy.

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (3 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également

Vos réactions
3 commentaires

La recette de la volaille de Bresse et gratin de cardons ira également très bien lors du Nouvel an, reste à apporter un dessert gourmand et le tour est joué!

Signaler un abus | le 30/12/2016  à 22:11 | Posté par  arthur55  

Des plats croustillants typiques de cette grande ville, j'envisage aussi pour mon anniversaire au mi-janvier, avec quelque boisson apéritif et hygiénique

Signaler un abus | le 02/01/2017  à 12:01 | Posté par  Hervi  

n'oubliez pas les crosnes ce délicieux petit légumes qu'il ne faut point trop cuire à la vapeur, il doit rester croquant avant de le passer dans un jus de viande, le quasi de veau s'accorde bien , son seul défaut "l'épluchage" on ôte les extrémités, on roule les crosnes dans un torchon avec du sel gros afin d'enlever la pellicule de peau, on rince à l'eau très froide puis 3/5 minutes autocuiseur.

Signaler un abus | le 02/01/2017  à 15:21 | Posté par  Robes Pierre  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.